Mihai Beniuc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mihai Beniuc
Mihai Beniuc1.jpg
Fonction
Académicien
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
BucarestVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Parti politique
Membre de
Genres artistiques
Mihai Beniuc.jpg
Tombe de Mihai Beniuc à Bucarest.

Mihai Beniuc, né le à Sebiș dans le Județ d'Arad (alors en Autriche-Hongrie) et mort le , est un poète, dramaturge et romancier roumain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mihai Beniuc fait ses études à l'université de Cluj en 1931 en psychologie, philosophie et sociologie. Ces études universitaires influencèrent les récits de ses romans.

Il fut président de l'Union des écrivains de Roumanie de 1962 à 1964. Il était également membre de l'Académie roumaine.

Œuvres[modifier | modifier le code]

En roumain[modifier | modifier le code]

Pièces de théâtre[modifier | modifier le code]

  • Cântece de pierzanie, 1938
  • Cântece noi, 1943
  • Orașul pierdut, 1943
  • Un om așteaptă răsăritul, 1946
  • Mărul de lângă drum, 1954
  • Steaguri, 1951
  • Cântec pentru tovarășul Gheorghiu Dej,1951
  • Partidul m-a învățat, 1954
  • Trăinicie, 1956
  • Azimă, 1956
  • Inima bătrînului Vezuv, 1957
  • Cu un ceas mai devreme, 1959

Romans[modifier | modifier le code]

  • Pe muche de cuțit, 1959
  • Dispariția unui om de rând, 1963
  • Explozie înăbușită, 1971

Traduit en français[modifier | modifier le code]

  • La Campagne roumaine[1], adapté et présenté par Hubert Juin, avec cinq dessins de Edouard Pignon, Paris, éditions Pierre Jean Oswald, 1960 ; 37 exemplaires sur pur fil d'Arches comportant une gravure originale signée de l'artiste.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice bibliographique dans le catalogue général de la BnF.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]