Jean-Luc Maxence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Luc Maxence
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (71 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père

Jean-Luc Maxence, né le à Paris[1], est un poète, écrivain et éditeur français. Il dirigeait une association nationale de prévention des toxicomanies, le Centre Didro (Paris) et est président de la délégation française de l'Association Européenne de Psychanalyse (www.aepsi.it). Il est le fils de Jean-Pierre Maxence.

Son activité éditoriale à la maison Nouvel Athanor qu'il dirige est orientée vers la défense de la poésie contemporaine tout comme les revues qu'il a fondées Présence et Regards et Les Cahiers du Sens)[2]. Il a publié plusieurs recueils de poésie ainsi que des essais sur la toxicomanie, les écrivains séropositifs ou encore des études sur René Guénon ou Carl Gustav Jung. En tant qu'éditeur, il a fait paraître des anthologies de poésie mystique (1999) et maçonnique (2007).

En 2015 il fonde et dirige le magazine Rebelle(s), bimestriel édité par le Nouvel Athanor.

Publications (liste non exhaustive)[modifier | modifier le code]

  • Le Ciel en cage, Paris, Le Cerf volant, 1970
  • Raz le cœur, Paris, Éditions Saint-Germain-des-Prés, 1972
  • Révolte au clair, frontispice de Dan Solojoff, Paris Librairie Saint-Germain-des-Prés, 1973
  • Bilka, notre histoire, Paris, Éditions de l'Athanor, 1975
  • Croix sur table, poésie, suivi de Aux déserteurs de la poésie, essai, orné par Ghislaine Amon, Paris, Éditions Saint-Germain-des-Prés, 1976
  • L'ombre d'un père, 1978
  • La Mystérieuse prophétie de saint Malachie ou les Derniers papes de la fin du monde, Paris, Oswald, 1979
  • L'anti-psychiatre et le toxicomane: 16 ans de cheminement thérapeutique, le Centre DIDRO, Paris, Fleurus, 1989
  • La métaprévention au temps du sida, Paris, Le Nouvel Athanor, 1991
  • Ô séropositifs, Paris, Le Nouvel Athanor, 1994
  • Les écrivains sacrifiés des années sida, Paris, Bayard-Centurion, 1995
  • (éd.), Anthologie de la poésie mystique contemporaine, Paris, Presses de la renaissance, 1999
  • Le secret des apparitions et des prophéties mariales, Paris, Éditions de Fallois ; Lausanne, L'Âge d'homme, 2000
  • René Guénon. Le philosophe invisible, Paris, Presses de la Renaissance, 2001
  • L'égrégore. L'énergie psychique collective, Paris, Dervy, 2003
  • Jung est l'avenir de la franc-maçonnerie, préf. de Bruno Étienne, Paris, Dervy, 2004
  • (éd.), Anthologie de la poésie maçonnique et symbolique (XVIIIe, XIXe et XXe siècles), textes réunis par Jean-Luc Maxence, Elisabeth Viel ; préface de Alain-Jacques Lacot, avant-dire de Jean-Luc Maxence ; postface de Jean-François Pluviaud, Paris, éd. Dervy, 2007
  • La loge et le divan, Dervy, 2008
  • Anthologie de la prière contemporaine, Presses de La Renaissance, 2009
  • Le Pèlerin d'Eros, roman, Paris, éd. du Rocher, 2009
  • L'athanor de poètes, anthologie 1991-2011, en collaboration avec Danny-Marc, éd. Le Nouvel Athanor, 2011
  • Soleils au poing, poèmes, préface P. Delbourg, Le Castor Astral, 2011
  • Le Crabe, l'Ermite et le Poète, éditions Pierre Guillaume de Roux, 2012
  • Dictionnaire comparatif : C. G. Jung et la franc-maçonnerie, éd. Dervy, 2012
  • La Franc-maçonnerie, Bouquins, 1179 p., 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]