Robert Melançon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Robert Melançon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (75 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions

Robert Melançon est un poète, professeur, traducteur et critique littéraire québécois, né le [1], dans le quartier de Verdun, à Montréal.

Biographie[modifier | modifier le code]

Titulaire d'un doctorat, Robert Melançon a étudié au Collège Sainte-Marie, à l’Université de Montréal (licence, 1969) et à l’Université de Tours (maîtrise, 1970; doctorat, 1972). Sa thèse de 3e cycle s’intitulait « La poétique de l'image en France, de Philippe Desportes à Claude Hopil, 1570-1630 »[2]. De 1972 à 2007, il a été professeur au département d'études françaises de l'Université de Montréal, dont il a été fait professeur émérite. « Enseignant, chercheur, essayiste, traducteur, éditeur et poète, son parcours présente plusieurs facettes et lui a valu une grande renommée au pays et à l'étranger[3],[2]. »

Parmi les champs d'études auxquels il s'est consacré, l'étude de la poésie de la Renaissance occupe la première place. On lui doit notamment des ouvrages portants sur Pétrarque, Montaigne, Jodelle, Marguerite de Navarre et Joachim de Bellay[3]. Il a également poussé ses études autour de la littérature du 20e siècle. Il a préparé, pour la collection Bibliothèque de la Pléiade, deux volumes d'édition critique sur l'œuvre de Francis Ponge et approfondissant l'étude des auteurs Jacques Roubaud et André Malraux[3].

Il est également spécialiste de la littérature québécoise. En plus d'avoir publié plusieurs articles à ce sujet, il a fait paraître un ouvrage intitulé Qu'est-ce qu'un classique québécois ? et dirigé l'édition poèmes de Paul-Marie Lapointe. Il a collaboré à plusieurs revues québécoises, notamment Liberté, Ellipse, Renaissance et réforme, Études françaises, Voix et images, La Revue des sciences humaines, Estuaire, Écrits du Canada français, et au quotidien Le Devoir[4],[2]. De 1987 à 1991, il y a dirigé la revue Études françaises[5].

« Au cours des trente dernières années, [il] a dirigé un nombre important de mémoires et de thèses et a participé à d'innombrables colloques. Au sein de l'Université, il s'est aussi engagé, au fil des ans, dans l'administration et le service à ses collègues, tant dans son département et dans sa faculté, que dans l'ensemble de la communauté[3]. »

En dehors de l'Université, il s'est également démarqué en tant que poète, signant plusieurs recueils de poésie dont : Peinture aveugle, Au petit matin (avec Jacques Brault), ainsi que Le paradis des apparences.

Publications[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

  • Paul-Marie Lapointe, Paris, Seghers, coll. « Poètes d’aujourd’hui », no 254, 1987, 201 p. (ISBN 2232100316)
  • Qu'est-ce qu'un classique québécois ?, Montréal, Fides et Presses de l’Université de Montréal, coll. « Les grandes conférences », 2004, 58 p. (ISBN 2-7621-2619-3) (ISBN 2-7606-1972-9)
  • Pour une poésie impure, Montréal, Boréal, coll. « Papiers collés », 2015, 206 p. (ISBN 9782764623343)

Éditions de textes[modifier | modifier le code]

Ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • Les voies de l’invention aux XVIe et XVIIe siècles. Études génétiques, sous la dir. de Bernard Beugnot et Robert Melançon, Montréal, Université de Montréal, Département d’études françaises, coll. « Paragraphes », no 9, 1993, 232 p. (ISBN 2-921447-02-9) (ISSN 0843-5235)
  • Inventaire, lecture, invention. Mélanges de critique et d'histoire littéraires offerts à Bernard Beugnot, sous la dir. de Jacinthe Martel et Robert Melançon, Montréal, Université de Montréal, Département d'études françaises, coll. « Paragraphes », no 18, 1999, 447 p. Ill. (ISBN 2-921447-11-8) (ISSN 0843-5235)

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Belleau, André, «Du dialogisme bakhtinien à la narratologie», Études françaises, vol. 23, no 3, hiver 1988, p. 9-17.[2] Traduction par Robert Melançon d’une communication présentée en anglais par André Belleau au colloque international de Cagliari, Bakhtin as Theorist of Dialogue, en et publiée en italien en 1986. Repris dans Notre Rabelais, Montréal, Boréal, coll. « Papiers collés », 1990, p. 157-168.
  • Klein, A.M., Le second rouleau. Roman, traduit de l'anglais par Charlotte Melançon et Robert Melançon, Montréal, Boréal, 1990, 217 p. (ISBN 2890523241)
  • Siblin, Eric, Les suites pour violoncelle seul : en quête d'un chef-d'œuvre baroque, traduit de l'anglais par Robert Melançon, Montréal, Fides, coll. « Biblio-Fides », 2015, 369 p. (ISBN 9782762139068)

Articles et chapitres de livres (sélection)[modifier | modifier le code]

  • « Qu’est-ce que la littérature québécoise ? », Revue des sciences humaines, no 173, janvier-, p. 7-24.
  • « L’histoire littéraire aujourd’hui : perspectives théoriques », Revue d’histoire littéraire du Québec et du Canada français, no 2, 1980-1981, p. 11-24. (ISSN 0228-8796) (ISBN 2-89007-453-6)
  • « Ph.D, écrivain », Liberté, no 169, , p. 32-38. Sur André Belleau. (ISSN 0024-2020)[3]
  • « Belleau », Liberté, no 170, , p. 137-139. Sur André Belleau. (ISSN 0024-2020)[4]
  • « Du bon usage des colloques », Études françaises, vol. 27, no 3, 1991, 119-127. (ISSN 0014-2085)
  • « Autres éclaircies », dans Benoît Melançon et Pierre Popovic (sous la dir. de), Miscellanées en l’honneur de Gilles Marcotte, Montréal, Fides, 1995, p. 45-61. Avec Jacques Brault. (ISBN 2-7621-1849-2)
  • « L’Université éduque-t-elle ? », Littératures, no 14, 1996, p. 115-129. Revue publiée par l’Université McGill. (ISSN 0838-1453)
  • « L’état des études françaises au Canada », Cahiers de l’Association internationale des études françaises, no 50, , p. 59-72. (ISSN 0571-5865)
  • « Le printemps du sacre », Liberté, no 241, , p. 130-132. (ISSN 0024-2020)
  • « La main à la plume », Liberté, no 246, , p. 6-9. (ISSN 0024-2020)
  • « Lire, cette pratique… Lecture de “Un bon coup de guillotine” de Saint-Denys Garneau », Voix et images, no 71, hiver 1999, p. 289-300. (ISSN 0318-9201)
  • « Un portrait fragmentaire de Bernard Beugnot », dans Jacinthe Martel et Robert Melançon (sous la dir. de), Inventaire, lecture, invention. Mélanges de critique et d'histoire littéraires offerts à Bernard Beugnot, Montréal, Université de Montréal, Département d'études françaises, coll. « Paragraphes », no 18, 1999, p. 5-9. Avec Jacinthe Martel (ISBN 2-921447-11-8) (ISSN 0843-5235)
  • « Bibliographie des travaux de Bernard Beugnot », dans Jacinthe Martel et Robert Melançon (sous la dir. de), Inventaire, lecture, invention. Mélanges de critique et d'histoire littéraires offerts à Bernard Beugnot, Montréal, Université de Montréal, Département d'études françaises, coll. « Paragraphes », no 18, 1999, p. 11-27. Avec Nicoletta Dolce et Jacinthe Martel. (ISBN 2-921447-11-8) (ISSN 0843-5235)
  • « Près du monde et du bruit : un discours de la retraite à la fin du XIXe siècle », dans Jacinthe Martel et Robert Melançon (sous la dir. de), Inventaire, lecture, invention. Mélanges de critique et d'histoire littéraires offerts à Bernard Beugnot, Montréal, Université de Montréal, Département d'études françaises, coll. « Paragraphes », no 18, 1999, p. 327-337. (ISBN 2-921447-11-8) (ISSN 0843-5235)
  • « Objets de spéculation », L’inconvénient, no 1, , p. 51-62. (ISSN 1492-1197)
  • « Quatre poèmes naïfs », Liberté, no 248, , p. 35-38. (ISSN 0024-2020)
  • François-Xavier Garneau, Poèmes, Québec, Nota bene, collection « Cahiers du Centre Hector-De Saint-Denys-Garneau », no 1, 2008, 171 p. Édition intégrale préparée sous la direction de François Dumont; postface de Robert Melançon. (ISBN 978-2-89518-271-9)
  • « 1724 • Joseph François Lafitau. Mœurs des sauvages américains, comparées aux mœurs des premiers temps », dans Claude Corbo (sous la dir. de), Monuments intellectuels de la Nouvelle-France et du Québec ancien. Aux origines d’une tradition culturelle, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, coll. « Corpus », 2014, p. 105-117. (ISBN 978-2-7606-3412-1)
  • « L’écrivain », Études françaises, vol. 53, no 1, 2017, p. 121-123. Sur Gilles Marcotte. (ISSN 0014-2085) (ISBN 978-2-7606-3740-5)

Prix et honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité de la Bibliothèque nationale de France.
  2. a b et c « Recherche - L'Île », sur www.litterature.org (consulté le )
  3. a b c d e f g h et i « Chercheur », sur La recherche - Université de Montréal (consulté le )
  4. Hamel, Réginald, John Hare et Paul Wyczynski, Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord, Montréal, Fides, 1989, p. 974.
  5. Gingras, Francis, « Présentation. Cinquante ans d’Études françaises », Études françaises, vol. 50, no 3, p. 5-14[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie complémentaire[modifier | modifier le code]

  • Le désaveuglé : parcours de l'œuvre de Robert Melançon, sous la dir. d’Yves Laroche, Montréal, Éditions du Noroît, coll. « Chemins de traverse », 2007, 243 p. (ISBN 9782890185708)
  • Boisclair, Antoine, L'école du regard : poésie et peinture chez Saint-Denys Garneau, Roland Giguère et Robert Melançon, Montréal, Fides, coll. « Nouvelles études québécoises », 2009, 426 p. (ISBN 9782762129816)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]