Baccalauréat canonique de théologie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2009).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant le catholicisme
Cet article est une ébauche concernant le catholicisme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le baccalauréat canonique en théologie est une formation de premier cycle universitaire, appelé couramment licence de théologie ; il ne doit pas être confondu avec la licence canonique en théologie, équivalent d'un master. Il représente huit années d'études, et est considéré comme équivalent d'une licence (bac + 3) dans le système LMD[1]. C'est le diplôme qu'ont généralement, au minimum, tous les prêtres, qu'ils étudient au séminaire ou dans une université catholique.

Il donne une formation en philosophie, sciences humaines, langues (hébreux, latin et grec), exégèse et théologie (dogme, christologie, sacrements etc.). À terme, l’étudiant est titulaire du diplôme canonique de premier cycle délivré et reconnu par l'Église catholique romaine.

Ce diplôme est considéré par l’Église catholique comme le socle fondamental de la formation universitaire en théologie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mais il est parfois décerné au niveau du master, comme c'est le cas à la Faculté de théologie catholique de l'Université de Strasbourg.[1]