Catherine Vautrin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Catherine Vautrin
Illustration.
Catherine Vautrin en 2022.
Fonctions
Présidente de Reims Métropole
puis du Grand Reims
En fonction depuis le
(5 ans, 11 mois et 4 jours)
Élection
Réélection
Prédécesseur Adeline Hazan
Conseillère municipale de Reims
En fonction depuis le
(14 ans, 8 mois et 19 jours)
Élection 16 mars 2008
Réélection 30 mars 2014
15 mars 2020
Maire Adeline Hazan
Arnaud Robinet

(16 ans, 2 mois et 3 jours)
Élection 13 mars 1983
Réélection 19 mars 1989
18 juin 1995
Maire Jean Falala
Vice-présidente de l'Assemblée nationale

(8 ans, 8 mois et 25 jours)
Président Bernard Accoyer
Claude Bartolone
Législature XIVe et XVe (Cinquième République)
Députée française

(10 ans)
Élection 17 juin 2007
Réélection 17 juin 2012
Circonscription 2e de la Marne
Législature XIIIe et XIVe (Cinquième République)
Prédécesseur Philippe Feneuil
Successeur Aina Kuric

(1 an, 10 mois et 11 jours)
Circonscription 2e de la Marne
Législature XIIe (Cinquième République)
Prédécesseur Jean-Claude Étienne
Successeur Philippe Feneuil
Ministre déléguée à la Cohésion sociale et
à la Parité

(1 an, 11 mois et 13 jours)
Président Jacques Chirac
Premier ministre Dominique de Villepin
Ministre Jean-Louis Borloo
Gouvernement Villepin
Secrétaire d'État aux Personnes âgées

(7 mois et 3 jours)
Président Jacques Chirac
Premier ministre Jean-Pierre Raffarin
Ministre Jean-Louis Borloo
Gouvernement Raffarin III
Secrétaire d'État à l'Intégration et
à l'Égalité des chances

(6 mois et 27 jours)
Président Jacques Chirac
Premier ministre Jean-Pierre Raffarin
Ministre Jean-Louis Borloo
Gouvernement Raffarin III
Biographie
Date de naissance (62 ans)
Lieu de naissance Reims (France)
Nationalité Française
Parti politique RPR (1980-2002)
UMP (2002-2015)
LR (2015-2019)[1]
Profession Directrice marketing

Catherine Vautrin, née le à Reims (Marne), est une femme politique française.

Membre des Républicains, elle est députée de la deuxième circonscription de la Marne de 2002 à 2004 puis de nouveau de 2007 à 2017. Elle est vice-présidente de l'Assemblée nationale de 2008 à 2017.

Elle est conseillère municipale de Reims depuis 2008 et présidente du Grand Reims depuis 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et formation[modifier | modifier le code]

Catherine Jeanne Marie Vautrin naît le à Reims du mariage d'André Vautrin, directeur de société, et de Françoise Laudy[2].

Elle est titulaire d'une maîtrise de droit des affaires[réf. nécessaire].

Le , elle épouse Jean-Louis Pennaforte, universitaire, avec qui elle a une fille[2].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

De 1986 à 1999, elle est cadre au sein du groupe Cigna, chef de produits, puis directrice marketing et communication de Cigna France en 1989, de Cigna Europe de l'Ouest en 1995, de Cigna Europe continentale en 1997. En 1999, elle rejoint le conseil régional de Champagne-Ardenne, où elle est directrice générale adjointe des services jusqu'en 2002[2].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Catherine Vautrin en .

De 1983 à 1999 et de nouveau à partir de 2008, elle est conseillère municipale de Reims. En juin 2002, elle devient députée de la deuxième circonscription de la Marne, inscrite au groupe UMP[2].

Catherine Vautrin est membre de la commission des affaires économiques, à ce titre elle est :

  • membre de la commission sur l’avenir aéroportuaire français ;
  • première vice-présidente de la mission d’évaluation des conséquences économiques et sociales de la législation sur le temps de travail ;
  • rapporteuse pour avis au nom de la commission des affaires économiques sur le budget de l’économie, des finances et de l’industrie (poste et télécommunications) ;
  • rapporteuse du projet de loi sur l’initiative économique.

Le , elle est nommée secrétaire d’État à l’Intégration et à l’Égalité des Chances puis le secrétaire d’État aux Personnes âgées et enfin la , ministre déléguée à la Cohésion sociale et à la Parité. En , elle est élue présidente de la fédération marnaise de l’UMP. Catherine Vautrin est nommée présidente de Dialogue et Initiative Marne, club de Jean-Pierre Raffarin dont elle membre du bureau national.

Le , elle est réélue députée avec 56,93 % des suffrages. À l’Assemblée nationale, elle a été élue vice-présidente de la Commission des affaires économiques. Elle est membre du bureau de l’UMP à l’Assemblée nationale.

Le , elle annonce officiellement sa candidature à la mairie de Reims, dans le cadre des élections municipales françaises de 2008. À l'issue du premier tour, le , elle obtient 25,19 % des suffrages. Elle s'incline au second tour face à la candidate d'union de la gauche Adeline Hazan, obtenant 43,93 % des voix malgré l'investiture UMP (accordée au premier tour à Renaud Dutreil) et est élue conseillère municipale d'opposition.

Le , Catherine Vautrin est désignée, par les députés du groupe UMP, pour devenir, à compter d'octobre 2008, vice-présidente de l'Assemblée nationale en remplacement de Marc-Philippe Daubresse dont les pairs n'ont pas renouvelé le mandat[3].

Elle accède à la 1re vice-présidence de l'Assemblée lorsque Marc Laffineur est nommé au gouvernement, en juin 2011. Réélue députée de la Marne le avec 53,04 % des voix, elle est également réélue vice-présidente de l’Assemblée en septembre, comme chaque année depuis 2008. En 2012, à la suite du basculement à gauche de l'Assemblée nationale, Laurence Dumont lui succède à la première vice-présidence et elle descend à la cinquième vice-présidence.

Lors du congrès de l'UMP d'automne 2012, elle soutient la motion « Le gaullisme, une voie d'avenir pour la France ». En , à la suite de la démission de Dominique Dord, elle est nommée trésorière nationale de l'UMP par Jean-François Copé, président de l'UMP. Dans ce cadre, elle est mise en examen fin 2014 pour « abus de confiance » dans le cadre du paiement de l'amende de Nicolas Sarkozy, infligée après la campagne présidentielle de 2012. Elle bénéficie d'un non-lieu pour cette affaire en septembre 2015[4].

En 2013, elle vote contre la loi ouvrant le mariage aux personnes de même sexe et participe à la Manif pour tous[5],[6]. Elle défend cependant « une alliance civile pour deux personnes du même sexe avec des droits patrimoniaux », proposition qui n'est pas retenue[7],[8].

Élue en mars 2014 sur la liste d’Arnaud Robinet à la mairie de Reims, elle accède le 14 avril 2014 à la présidence de l'agglomération de Reims Métropole. Le , elle est élue présidente de l'Association des villes universitaires de France (AVUF)[9] pour un mandat de 3 ans.

Elle soutient Nicolas Sarkozy pour la primaire présidentielle des Républicains de 2016. Le , elle est nommée porte-parole de sa campagne, en tandem avec Éric Ciotti.

Le , Catherine Vautrin apparaît dans le magazine d'investigation de France 2 Cash Investigation « Industries agro-alimentaires : business contre santé »[10] en compagnie de plusieurs parlementaires, dont Michel Raison, lors d’une soirée organisée par le lobby de l'agro-alimentaire l’ANIA[11]. Catherine Vautrin y assiste à la création de « la Communauté du bien manger »[12], qui met en avant la consommation de produits français[13].

Le , Catherine Vautrin est élue présidente de la communauté urbaine du Grand Reims, regroupant 143 communes marnaises et 298 000 habitants[14].

Le , dans le cadre de l'affaire Fillon, elle renonce à soutenir le candidat LR François Fillon à la présidentielle, souhaitant qu'il soit remplacé par un autre candidat et qu'il puisse défendre son honneur face à la justice[15]. Candidate à un nouveau mandat de députée de la 2e circonscription de la Marne à l'occasion des élections législatives de 2017[16], elle est battue au second tour par Aina Kuric, soutenue par La République en marche.

Le , Catherine Vautrin est réélue présidente de la communauté urbaine du Grand Reims avec 196 voix sur 208 conseillers communautaires[17].

Le , elle est élue au sein du conseil d'administration d'Intercommunalités de France, et devient vice-présidente de l'association, en charge de l'Enseignement supérieur[18].

Le , elle annonce son soutien au président sortant Emmanuel Macron en vue de l'élection présidentielle qui se tient la même année[19].

La magazine Marianne indique qu'elle a été sollicitée par Emmanuel Macron, après l'élection présidentielle d'avril 2022, pour occuper la fonction de Premier ministre. Le président lui préfère cependant au dernier moment Élisabeth Borne, moins conservatrice et meilleure connaisseuse des arcanes de l'État[20].

Le , elle est nommée présidente de l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU)[21].

Détail des mandats et fonctions[modifier | modifier le code]

Au Gouvernement[modifier | modifier le code]

Catherine Vautrin est nommée :

  • secrétaire d'État chargée de l'Intégration et de l'Égalité des chances, auprès du ministre de l'Emploi, du Travail et de la Cohésion sociale du gouvernement Jean-Pierre Raffarin (3) (du au ) ;
  • secrétaire d'État aux Personnes âgées, auprès du ministre de l'emploi, du Travail et de la Cohésion sociale du gouvernement Jean-Pierre Raffarin (3) (du au ) ;
  • ministre déléguée à la Cohésion sociale et à la Parité du gouvernement Dominique de Villepin (du au ).

À l'Assemblée nationale[modifier | modifier le code]

Autres fonctions nationales[modifier | modifier le code]

Au niveau local[modifier | modifier le code]

  • 1983-1999 : conseillère municipale de Reims
  • À partir de 2006 : présidente du comité départemental UMP de la Marne
  • À partir de 2008 : conseillère municipale d'opposition à Reims
  • 2014-2017 : présidente de Reims Métropole[22]
  • Depuis 2017 : présidente de la communauté urbaine du Grand Reims[23]

Décoration[modifier | modifier le code]

Le , elle est nommée au grade de chevalier dans l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de « ancienne ministre, ancienne députée de la Marne, présidente d’une communauté d’agglomération ; 34 ans de services. »[24].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Article dans L'Union
  2. a b c et d Who's Who in France, édition 2015, p. 2216.
  3. Article dans Le Parisien
  4. AFP, AP, Reuters Agences et lefigaro.fr, « La justice prononce un non-lieu dans l'affaire des frais de campagne de Sarkozy », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne, consulté le )
  5. « Premier ministre : tout savoir sur Catherine Vautrin, pressentie pour remplacer Jean Castex », sur CNews, (consulté le ).
  6. « Nouveau gouvernement : ce qu'il faut savoir sur Catherine Vautrin, pressentie pour remplacer Jean Castex au poste de Premier ministre », sur ladepeche.fr (consulté le )
  7. « Mariage pour Tous : le vote de votre député à l'Assemblée Nationale », sur France 3 Grand Est (consulté le )
  8. « Journal L'Union », sur Journal L'Union (consulté le )
  9. « Accueil », sur Avuf (consulté le ).
  10. « Cash investigation - Industrie agro-alimentaire : business contre santé (Intégrale) » [vidéo], sur YouTube (consulté le ).
  11. apparition de Catherine Vautrin de 1 h 36 min 04 s à 1 h 36 min 22 s https://www.youtube.com/watch?v=7RXHDEi79EI
  12. Présentation de la Communauté du bien manger, un mouvement de pensée à 1 h 33 min 14 s https://www.youtube.com/watch?v=7RXHDEi79EI
  13. « Le Manifeste de la Communauté du Bien Manger — communauté du bien manger », sur lebienmanger.fr (consulté le )
  14. Clément Conte, « Catherine Vautrin élue présidente du Grand Reims », France Bleu,‎ (lire en ligne, consulté le )
  15. Sylvain Chazot, « Le filloniste Pierre Lellouche demande le retrait de François Fillon et le report de la présidentielle », lelab.europe1.fr, 1er mars 2017.
  16. « Législatives : Catherine Vautrin annonce sa candidature et renonce à la présidence du Grand Reims », France Bleu,‎ (lire en ligne, consulté le )
  17. Aurélie Jacquand, « Catherine Vautrin réélue Présidente du Grand Reims », France Bleu,‎ (lire en ligne)
  18. « AdCF - Infos Presse Assemblée générale du 5 nov. : renouvellement des instances, résultats 2020 enquête présidents, nouveau logo », sur r.emailing.adcf.org (consulté le )
  19. Bernard Gorce, « Catherine Vautrin : « Emmanuel Macron est l’homme de la situation » », sur la-croix.com, (consulté le ).
  20. Laurent Valdiguié, « Elle se préparait à succéder à Jean Castex à Matignon : comment Catherine Vautrin a été "débranchée" », sur www.marianne.net,
  21. « Rénovation urbaine : Catherine Vautrin nommée à la tête de l'Anru », sur le site du quotidien Le Figaro, (consulté le ).
  22. Mairie de Reims et Mairie de Reims, « Accueil », sur Reims Métropole (consulté le )
  23. « Catherine Vautrin élue présidente du Grand Reims - France 3 Champagne-Ardenne », France 3 Champagne-Ardenne,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  24. Décret du 13 juillet 2018 portant promotion et nomination.