Union démocrate internationale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir UDI.

Union démocrate internationale (UDI)
International Democrat Union
Logo de l'organisation
  •      Parti membre de l'IDU au gouvernement.
  •      Parti membre de l'IDU non membre du gouvernement.
Situation
Région Monde entier
Création 1983
Type Organisation non gouvernementale
Siège Oslo, Østlandet
Drapeau de la Norvège Norvège
Langue Anglais, français, espagnol
Organisation
Membres 60
Président Drapeau du Canada Stephen Harper

Site web http://www.idu.org/

L'Union démocrate internationale (UDI ; anglais : International Democrat Union, IDU) est une organisation internationale regroupant des partis politiques conservateurs et parfois souverainistes du monde entier. Son siège est situé à Oslo et 60 partis en sont membres ou associés. Son président actuel est l'ancien Premier ministre canadien Stephen Harper. C'est une union mondiale de partis de droite.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'UDI fut fondée en 1983 sous l'impulsion de leaders de la droite de divers pays comme Jacques Chirac (RPR), alors maire de Paris, le vice-président des États-Unis, George Bush (Républicain), le Premier ministre britannique, Margaret Thatcher (Conservatrice), et du chancelier fédéral allemand Helmut Kohl (CDU). Il s'agissait de créer un forum dans lequel des partis partageant les mêmes valeurs conservatrices et démocratiques puissent échanger au niveau mondial. Avec la chute du Bloc soviétique, l'UDI a considérablement étendu son implantation vers les pays d'Europe de l'Est.

Selon le journaliste et spécialiste de l’Amérique latine Maurice Lemoine, certains partis latino-américains membres de l'Union démocrate internationale présentent un profil assez radical : « l'Alliance républicaine nationaliste (Arena), ex-branche politique des escadrons de la mort salvadoriens ; Pouvoir démocratique social, parti bolivien qui soutient le leader sécessionniste de Santa Cruz Ruben Costas ; Union démocrate indépendante, héritière du pinochetisme au Chili ; Parti Colorado, parti unique sous le régime d'Alfredo Stroessner, etc[1]. »

Membres de plein droit[modifier | modifier le code]

  1. Christlich Demokratische Union (CDU), Union chrétienne-démocrate ;
  2. Christlich-Soziale Union (CSU), Union chrétienne-sociale (Bavière) ;
  1. Unión Demócrata Independiente (UDI), Union démocrate indépendante
  2. Renovación Nacional, (RN), Rénovation nationale ;
  1. Partido Conservador Colombiano, Parti conservateur colombien
  2. Centro Democrático, Centre démocratique ;

Membres associés[modifier | modifier le code]

Membres observateurs[modifier | modifier le code]

Unions régionales[modifier | modifier le code]

En plus d'être membres de l'UDI, les partis politiques peuvent aussi être membre d'une de ses unions régionales :

Direction[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Maurice Lemoine, Les enfants cachés du Général Pinochet. Précis de Coups d’État Modernes et autres tentatives de déstabilisation, Éditions Don Quichotte, p. 601