Agnès Pannier-Runacher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pannier.

Agnès Pannier-Runacher
Illustration.
Agnès Pannier-Runacher en février 2019.
Fonctions
Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances
En fonction depuis le
(6 mois et 25 jours)
Président Emmanuel Macron
Gouvernement Philippe II
Prédécesseur Delphine Gény-Stephann
Biographie
Date de naissance (44 ans)
Lieu de naissance Paris
Nationalité Française
Parti politique LREM
Diplômée de ENA
HEC Paris
Profession Dirigeante d'entreprise et haute fonctionnaire

Agnès Pannier-Runacher, née Agnès Runacher le à Paris, est une haute fonctionnaire, dirigeante d'entreprise et femme politique française. Le 16 octobre 2018, elle est nommée secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Fille de Jean-Michel Runacher, ingénieur et dirigeant de société, et de Renée-Christine Lassave, Agnès Pannier-Runacher est née à Paris, où elle a grandi[1].

Après une classe préparatoire à Ipésup, Agnès Runacher sort diplômée d'HEC Paris en 1995 (cursus Grande Ecole)[2]. Également diplômée de Sciences Po Paris, elle intègre ensuite l'Ecole Nationale d'Administration (ENA) au sein de la promotion Averroès (1998-2000)[3]. À l'ENA, elle a comme camarades de promotion Alexis Kohler, Fleur Pellerin ou encore Audrey Azoulay[3]. À sa sortie de l'ENA en 2000, elle devient Inspectrice des Finances[4].

Carrière de haute fonctionnaire[modifier | modifier le code]

Après avoir passé trois années au sein de l’Inspection des Finances, Agnès Pannier-Runacher devient directrice de cabinet du directeur général de l’AP-HP (Assistance Publique – Hôpitaux de Paris) et membre du comité de direction. Elle est spécifiquement chargée de la mise en œuvre de la réforme de la tarification à l’activité et assume par ailleurs les fonctions de cabinet et d’audit interne. Elle est également administratrice du SAMU social de Paris et de la fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France. En 2006, elle devient directrice adjointe de la Caisse des Dépôts et des Consignations (CDC), chargée de la stratégie et des finances. Elle est notamment chargée des acquisitions stratégiques, ainsi que du suivi actionnarial des filiales et participations stratégiques de la CDC (Accor, Veolia, Eiffage, Dexia, CNP Assurances, Icade, Transdev…). Elle est ainsi amenée à travailler à la préfiguration du Fonds stratégique d’investissement (FSI). En 2009, elle est nommée directrice exécutive du FSI dès sa création[1].

Carrière de dirigeante d’entreprise[modifier | modifier le code]

Agnès Pannier-Runacher rejoint le privé, en 2011, comme directrice de la division clients Recherche et Développement de Faurecia Interior Systems[5] pour des clients comme Tata-Jaguar Land Rover, General Motors Europe et Volvo. Elle met en place des plans d’industrialisation, d’amélioration de la qualité et des performances financière. Deux ans plus tard, en 2013, elle rejoint la Compagnie des Alpes comme directrice Générale déléguée chargée du développement à l’international et de la performance des domaines skiables et des centres de loisirs[6],[7]. Elle est également administratrice indépendante et présidente du comité d’audit du groupe Elis, du groupe Bourbon et membre de l’advisory board d’Ashoka France (2017), de la Fondation Grameen Crédit Agricole (2017) et de l’Observatoire de l’Immatériel (2018). Elle met fin à ces mandats lors de sa nomination comme secrétaire d’État.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Agnès Pannier-Runacher a fait partie des premiers soutiens d'Emmanuel Macron lors de sa campagne pour l'élection présidentielle de 2017. Référente pour le 16e arrondissement de Paris, elle a surtout fait partie de la commission d'investiture des candidats aux législatives[8]. Le , elle est nommée secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire, en remplacement de Delphine Gény-Stephann[9]. Elle pilote notamment l'adoption d'un nouveau Code de la commande publique[10].

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 2001, elle épouse Marc Pannier, actuellement directeur des opérations de Global Energy Management, entité du groupe ENGIE. Le couple a trois enfants.

Décoration[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Cardoni, Carré de Malberg, Margairaz et al. 2012, p. 855-856.
  2. « HEC Alumni », sur www.hecalumni.fr (consulté le 25 octobre 2018).
  3. a et b « Agnès Pannier-Runacher, de la Compagnie des Alpes à Bercy », FIGARO,‎ (lire en ligne, consulté le 25 octobre 2018).
  4. « Agnès Pannier-Runacher - Biographie », sur economie.gouv.fr (consulté le 25 octobre 2018).
  5. « Agnès Pannier-Runacher, une fidèle de la première heure pour renforcer Bercy» in L’Usine Nouvelle, 16 octobre 2018.
  6. « Agnès Pannier-Runacher, nommée secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances » in BFMTV, 16 octobre 2018.
  7. « Agnès Pannier-Runacher, de la Compagnie des Alpes à Bercy» in Le Figaro, 16 octobre 2018.
  8. « Macron dispose d'experts en pagaille », sur Challenges, .
  9. « Retour à Bercy pour Agnès Pannier-Runacher, après 15 ans de carrière entre public et privé », sur Le Point, (consulté le 16 octobre 2018).
  10. « Agnès Pannier-Runacher dévoile un nouveau Code de la commande publique », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  11. « Décret du 13 novembre 2014 portant promotion et nomination », in legifrance.gouv.fr.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Pannier-Runacher Agnès Charlotte Jeanne », dans Fabien Cardoni, Nathalie Carré de Malberg et Michel Margairaz (dir.), Dictionnaire historique des inspecteurs des finances (1801-2009) : dictionnaire biographique et thématique, Paris, Comité pour l'histoire économique et financière de la France, coll. « Histoire économique et financière de la France », (ISBN 978-2-11-097521-8), p. 855-856.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]