Patricia Mirallès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Patricia Mirallès
Illustration.
Patricia Mirallès en 2020.
Fonctions
Députée française
En fonction depuis le
(3 ans, 10 mois et 18 jours)
Élection 18 juin 2017
Circonscription 1re de l'Hérault
Législature XVe (Cinquième République)
Groupe politique LREM
Prédécesseur Jean-Louis Roumégas
Conseillère municipale de Montpellier
En fonction depuis le
(7 ans, 1 mois et 9 jours)
Élection 30 mars 2014
Réélection 28 juin 2020
Maire Philippe Saurel
Michaël Delafosse
Conseillère départementale de l'Hérault

( 2 ans, 3 mois et 5 jours)
Avec Philippe Sorez
Élection 30 mars 2015
Circonscription Canton de Montpellier-4
Successeur Manare Khali
Biographie
Date de naissance (53 ans)
Lieu de naissance Montpellier (France)
Nationalité Française
Parti politique PS (1998-2012)
LREM (2016-2020)
TdP (depuis 2020)[1]

Patricia Mirallès, née le à Montpellier, est une femme politique française. Elle est actuellement députée de la première circonscription de l'Hérault.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille de rapatriés d'Algérie, Patricia Mirallès grandit dans le quartier du Lemasson/Croix d'Argent, à Montpellier[2]. Elle joue notamment au football au club du Racing Club Lemasson puis comme espoir au Montpellier Hérault Sporting Club[réf. souhaitée].

Après une formation d'esthétique, elle commence à travailler à l'âge de dix-huit ans, avant de créer son entreprise quatre ans plus tard[2].

Après la naissance de ses deux filles, elle entame une reconversion professionnelle. En 1998, elle entre au cabinet de Gilbert Roseau, député de la 1re circonscription de l'Hérault[réf. souhaitée].

À la suite de la mise en place des maires de quartier à Montpellier en 2002, Georges Frêche lui propose alors d'intégrer le cabinet en tant que fonctionnaire territoriale, poste qu'elle occupe jusqu'en 2013, sur le quartier Croix d'Argent[2].

Patricia Mirallès est en union civile et est mère de trois enfants[réf. nécessaire].

Vie politique[modifier | modifier le code]

Après quatorze années au Parti socialiste, elle décide de quitter le parti en 2012[2]. Fin 2013, Philippe Saurel annonce son projet pour devenir maire de la ville de Montpellier[2]. Patricia Mirallès prend un congé sans solde pour participer à la campagne, et devient sa septième adjointe chargée de la solidarité et de la cohésion sociale quand Philippe Saurel est élu maire de Montpellier en 2014[3].

Lors des élections départementales de 2015, elle se présente en binôme avec Philippe Sorez pour le canton de Montpellier-4. Ils sont élus le face à des candidats du Front national[3]. Patricia Mirallès démissionne alors de son mandat d'adjointe à la mairie de Montpellier afin de respecter la loi sur le non-cumul des mandats, et reste conseillère municipale déléguée aux cultures urbaines[4].

Elle décide de se présenter aux élections législatives de 2017 dans la première circonscription de l'Hérault, sous l'étiquette LREM[5]. Le , elle est élue députée avec 65,7 % des voix au second tour, face à France Jamet, cheffe de file du Front national à la mairie de Montpellier[6],[2]. En , elle est élue vice-présidente de la commission de la Défense nationale et des forces armées, par ses membres[7][source insuffisante].

Elle quitte le parti LREM en reprochant au parti d'avoir investi Patrick Vignal contre sa liste municipale avec le maire sortant Philippe Saurel aux élections municipales de 2020 à Montpellier[8]. Elle déclare avoir été victime « d'attaques personnelles » de la part de « l'entourage » de Patrick Vignal. Pour elle, En marche a « trahi sa confiance »[8]. Elle continue de siéger dans la majorité présidentielle d'Emmanuel Macron à l'Assemblée nationale et adhère en au mouvement Territoires de progrès.

Hospitalisée après avoir contracté la Covid-19, elle annonce en qu'elle déposera une proposition de loi pour que la maladie soit reconnue comme affection de longue durée[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://territoiresdeprogres.com/parlementaires-territoires-de-progres/
  2. a b c d e et f Anne Jocteur Monrozier et Pascale Viktory, « Législatives : qui est Patricia Mirallès, nouvelle députée de la 1re circonscription de l'Hérault ? », sur francebleu.fr, France Bleu, (consulté le 23 juin 2017).
  3. a et b Jerome Diesnis, « Départementales: Dans le canton de Montpellier-4, le binôme de Philippe Saurel vainqueur », sur 20minutes.fr, 20 minutes, (consulté le 23 juin 2017).
  4. Jerome Diesnis, « Montpellier: Saurel 2, un nouvel exécutif avec deux victimes collatérales », sur 20minutes.fr, 20 minutes, (consulté le 23 juin 2017).
  5. Jean-Marc Aubert, « Législatives : Patricia Miralles « en marche » sur la 1ère », sur e-metropolitain.fr, Métropolitain, (consulté le 23 juin 2017).
  6. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le 19 mai 2018).
  7. « Composition de la commission de de défense nationale et des forces armées », sur Assemblée Nationale (consulté le 12 décembre 2020)
  8. a et b « Hérault : la députée Patricia Mirallès démissionne de La République en marche », sur France 3 Occitanie, (consulté le 21 février 2020)
  9. Olivier Beaumont, Alexandre Sulzer, Quentin Laurent, Marcelo Wesfreid, « Wargon, Le Maire, Morano, Bardella… les politiques racontent leur Covid », sur leparisien.fr, (consulté le 15 novembre 2020).

Liens externes[modifier | modifier le code]