Marie Lebec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Marie Lebec
Illustration.
Marie Lebec en 2017.
Fonctions
Députée française
En fonction depuis le
(3 ans, 1 mois et 15 jours)
Élection 18 juin 2017
Circonscription 4e des Yvelines
Législature XVe (Ve République)
Groupe politique LREM
Prédécesseur Pierre Lequiller
Biographie
Date de naissance (29 ans)
Lieu de naissance Vernon (Eure)
Nationalité Française
Parti politique UMP
LREM (depuis 2017)
Diplômée de IEP de Bordeaux
Université de Cardiff

Marie Lebec, née le à Vernon, est une femme politique française.

D'abord membre de l'Union pour un mouvement populaire (UMP), elle rejoint En marche, devenu La République en marche (LREM), en 2016. Lors des élections législatives de 2017, elle est élue députée dans la 4e circonscription des Yvelines.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et formation[modifier | modifier le code]

Marie Lebec naît le à Vernon, dans le département français de l'Eure, au sein d'une fratrie de trois enfants.

Elle effectue ses études à Louveciennes, Saint-Germain-en-Laye et Chatou, dans des établissements privés catholiques, puis en Angleterre dans une public school. Elle est diplômée de l'Institut d'études politiques de Bordeaux (promotion 2014) en affaires publiques et représentation des intérêts, et de l’université de Cardiff en affaires européennes et internationales[1].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Elle occupe un poste de lobbyiste au sein du cabinet Euralia, dont elle se met en congé lorsqu'elle se présente aux élections législatives en 2017[2].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Elle s'engage au sein du conseil municipal des jeunes de Louveciennes[Quand ?], puis pour la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy. Elle adhère à l'Union pour un mouvement populaire (UMP), et commence à militer[1], notamment au sein des Jeunes populaires[3].

Plus tard, elle s'engage aux côtés d'André Vanhollebeke, maire de Louveciennes et président départemental des Yvelines du Nouveau Centre[4], pour la campagne des élections municipales de 2014. Présente en 14e position sur sa liste[5], elle n'est pas élue. La liste à laquelle elle appartient est reléguée dans l'opposition par une autre liste de droite, UMP, dans une campagne dure entre les deux listes qui mène à l'annulation du premier scrutin puis à la confirmation de ce premier scrutin dans une nouvelle élection[6].

Elle est, pendant 18 mois, attachée parlementaire de Christian Franqueville (Parti socialiste), député-maire de Bulgnéville[7], à l’Assemblée nationale[1].

Députée de la XVe législature[modifier | modifier le code]

Challenges la présente comme « une « marcheuse » de la première heure »[2]. Elle rejoint Les Jeunes avec Macron en 2015[2]. En , elle s'engage pour En Marche[réf. nécessaire]. Elle participe à l'organisation du mouvement dans la 4e circonscription des Yvelines et à la mise en place du comité de Louveciennes[réf. nécessaire].

Elle est investie par La République en marche pour les élections législatives de 2017[1],[8],[2],[9]. Alors âgée de 26 ans, elle est la benjamine des candidats LREM[10]. Elle finance sa campagne avec 20 000 euros d’économies personnelles[2]. Elle est élue le , au second tour, avec 61,39 % des suffrages exprimés face à Ghislain Fournier, maire de Chatou, candidat Les Républicains[11]. La droite avait jusqu'alors remporté toutes les élections législatives dans cette circonscription, à la population aisée, depuis 1973[2].

À l'Assemblée nationale, elle est membre de la commission des Affaires économiques[12] et vice-présidente de la délégation aux outre-mer, regroupant des députés ultra-marins et des députés métropolitains[13].

Le Monde indique en qu'elle fait partie d'une petite dizaine de députés qui forment « la garde avancée d’Emmanuel Macron, au Palais-Bourbon comme dans les médias. Des janissaires dévoués corps et âme au chef de l’État, qui ne dépendent que de lui, ne rendent de comptes qu’à lui[14]. »

Elle est rapporteure du projet de loi relatif à la croissance et la transformation des entreprises (Pacte)[3].

En , elle milite activement pour la candidature de Roland Lescure à la présidence du groupe La République en marche[3].

Depuis 2019, elle est porte-parole du groupe LREM à l'Assemblée avec une mission centrée sur les réseaux sociaux[15]. En , elle devient première vice-présidente du groupe.

Le , l'ancien ministre de l'Intérieur et ancien Délégué général de LaREM Christophe Castaner, qui doit retrouver son siège de député de la seconde circonscription des Alpes-de-Haute-Provence à compter du 04 août 2020, annonce sa candidature en "ticket" avec elle à l'occasion de l'élection interne pour la présidence du groupe parlementaire LaREM à l'Assemblée nationale, après la démission de Gilles Le Gendre (dont elle était la 1e vice-présidente)[16].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Législatives : "Moi Candidate" avec Marie Lebec (LREM) dans la 4e circonscription », Yvelines Première,‎ (lire en ligne, consulté le 29 mai 2017).
  2. a b c d e et f « Législatives 2017: qui est la plus jeune candidate investie par En Marche ? », Challenges,‎ (lire en ligne).
  3. a b et c Yann Guégan et Diane de Fortanier, « La galaxie LRM à l’Assemblée nationale », sur contexte.com, (consulté le 19 octobre 2018).
  4. « Politique : André Vanhollebeke président du Nouveau Centre », Le Parisien,‎ (lire en ligne).
  5. « Union pour Louveciennes. Marie ».
  6. « Municipale partielle : guerre des droites à Louveciennes », Valeurs Actuelles,‎ (lire en ligne).
  7. « Mairie de Bulgnéville », sur mairie-bulgneville.fr.
  8. RMC, « Législatives : ‘’être candidat issu de la société civile, c'est prendre un gros risque financier et professionnel’’ », RMC,‎ (lire en ligne).
  9. « Carte d'électeurs - Marie Lebec, jeune candidate La République en Marche dans les Yvelines », Radio France internationale,‎ (lire en ligne).
  10. « Législatives: quels sont les nouveaux visages de La République en marche? », sur bfmtv.com, (consulté le 9 novembre 2018).
  11. « Législatives 2017 : qui est Marie Lebec la nouvelle députée REM des Yvelines ? », France Bleu,‎ (lire en ligne).
  12. Assemblée nationale, « Commission des affaires économiques », sur assemblee-nationale.fr (consulté le 1er août 2017).
  13. Assemblée nationale, « Délégation aux outre-mer », sur assemblee-nationale.fr (consulté le 1er août 2017).
  14. Cédric Pietralunga et Alexandre Lemarié, « Les snipers de la Macronie », sur lemonde.fr, (consulté le 24 octobre 2017).
  15. Mathilde Siraud, « Le groupe LaREM à l'Assemblée muscle son équipe de porte-parole », sur lefigaro.fr, (consulté le 25 juillet 2019).
  16. AFP, « Politique », Le Républicain lorrain,‎ (lire en ligne, consulté le 1er août 2020).

Liens externes[modifier | modifier le code]