Agnès Firmin-Le Bodo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Agnès Firmin-Le Bodo
Illustration.
À l'Assemblée Nationale en octobre 2017.
Fonctions
Députée de la 7e circonscription de la Seine-Maritime
En fonction depuis le
(1 an, 1 mois et 18 jours)
Élection 18 juin 2017
Législature XVe
Groupe politique LC
Prédécesseur Jean-Louis Rousselin
Conseillère départementale de la Seine-Maritime
élue dans le canton du Havre-5
En fonction depuis le
(3 ans, 4 mois et 10 jours)
Élection 29 mars 2015
Prédécesseur Anita Gilletta
Biographie
Date de naissance (49 ans)
Lieu de naissance Le Havre (Seine-Maritime)
Nationalité française
Parti politique UMP puis LR
Agir
Diplômée de université de Rouen
Profession pharmacienne

Agnès Firmin-Le Bodo est une femme politique française. Elle est l'actuelle députée de la 7e circonscription de la Seine-Maritime[1],[2],[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Agnès Firmin-Le Bodo commence son parcours politique en militant pour Antoine Rufenacht, maire RPR du Havre (1995-2010), dès 1983[4].

De 2014 à son élection comme députée, elle est adjointe au maire du Havre, Édouard Philippe, chargée des questions de sécurité. Durant cette période, elle est également 1re vice-présidente de la Communauté de l'agglomération havraise (Codah), chargée de l’habitat et de la politique de la ville. De 2015 à son élection comme députée, elle est également 1re vice-présidente du conseil départemental de la Seine-Maritime, chargée de l’action sociale, et présidente de l’office HLM du Havre, Alceane[4].

Lors des élections législatives de 2017, elle est investie par Les Républicains sans affronter de candidat La République en marche ! : Libération estime ainsi qu'« elle est aussi, de facto, la candidate du mouvement d’Emmanuel Macron »[5]. Indiquant avoir « le soutien plein et entier d’Édouard Philippe », elle précise : « je ne dirai pas oui à toutes les lois du gouvernement, je ne dirai pas non à tout non plus »[6].

Fin octobre 2017, elle relaie à l'Assemblée nationale, avec des députés LR, un amendement portant sur la fiscalité des entrepôts et fourni par le Medef et la Confédération des petites et moyennes entreprises[7],[8],[9].

Cofondatrice du parti Agir, la droite constructive en novembre 2017[10], elle annonce en janvier 2018, « la mort dans l'âme », qu'elle ne renouvelle pas sa cotisation à LR, en désaccord avec la ligne de Laurent Wauquiez[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le 19 mai 2018).
  2. « Législatives : qui est Agnès Firmin-Le Bodo, la nouvelle députée LR de la 7e circonscription de Seine-Maritime ? », France Bleu,‎ (lire en ligne)
  3. « Législatives 2017 : Agnès Firmin Le Bodo élue dans la 7e circonscription de Seine-Maritime - France 3 Normandie », France 3 Normandie,‎ (lire en ligne)
  4. a et b « Agnès Firmin-Le Bodo députée, qui pour lui succéder dans ses mandats ? », sur Ouest France, .
  5. Alain Auffray, « Au Havre, «il y a de quoi se faire des nœuds au cerveau », sur liberation.fr, (consulté le 16 août 2017).
  6. Nicolas Lepeltier, « Au Havre, une élection dans l’ombre de Philippe », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  7. « Quand le Medef livre des amendements clé en main aux députés LR et Modem », Challenges,‎ (lire en ligne)
  8. « Ces amendements "made in" Medef présentés par les députés », Marianne,‎ (lire en ligne)
  9. « Assemblée nationale ~ PLF POUR 2018(no 235) - Amendement no 293 », sur www.assemblee-nationale.fr (consulté le 22 novembre 2017)
  10. « Agir, la droite constructive”, un nouveau parti à droite », sur Paris-Normandie, .
  11. Stéphane Siret, « La députée Agnès Firmin-Le Bodo quitte LR », sur paris-normandie.fr, (consulté le 20 février 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]