Haute-Corse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Haute-Corse
Blason de Haute-Corse
Haute-Corse
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Corse
Création du département
Chef-lieu
(Préfecture)
Bastia
Sous-préfectures Calvi
Corte
Préfet François Ravier[1]
Code Insee 2B
Code ISO 3166-2 FR-2B
Code Eurostat NUTS-3 FR832
Démographie
Gentilé Corses
Population 180 701 hab. (2018)
Densité 39 hab./km2
Géographie
Superficie 4 666 km2
Subdivisions
Arrondissements 3
Circonscriptions législatives 2
Cantons 15
Intercommunalités 12
Communes 236
Liens
Site web haute-corse.fr

La Haute-Corse est un département français formé de la partie cismontaine de l'île de Corse. Il fait partie de la collectivité de Corse. Son code officiel est le 2B, même si La Poste utilise toujours pour l'ensemble de la Corse le numéro 20 historique. Sa préfecture est Bastia.

À la suite de la réforme des territoires de 2015, les 2 conseils départementaux de la Corse (Haute-Corse et Corse-du-Sud) ont fusionné le avec la collectivité territoriale de Corse, qui exerce déjà les compétences d'une région à statut particulier, pour former la nouvelle collectivité de Corse. Le département demeure une circonscription administrative de l'État dirigé par un Préfet qui siège à Bastia.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Haute-Corse a été formée par division de la Corse le , en application de la loi du . Ses limites correspondent à celles de l'ancien département du Golo, qui exista de 1793 à 1811.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Haute-Corse

Les armes (non officielles) de Haute-Corse sont celles issues du drapeau Corse, et sont partagées par Corse-du-Sud. Elles se blasonnent ainsi : « D'argent à la tête de maure de sable allumée et tortillée du champ. »


Économie[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte du relief de la Haute-Corse.

La Haute-Corse s'étend sur la partie Nord-Est de l'île de Corse. Cette région est appelée Cismonte. L'arête montagneuse centrale (orientée NO-SE), dite i Monti, la sépare du département de la Corse-du-Sud (dit ' Pumonti). La Haute-Corse est baignée à l'est par la mer Tyrrhénienne et à l'ouest par la mer Méditerranée.

Transport routier[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat d'une grande partie de la Haute-Corse est de type méditerranéen : chaud et sec en été, doux et pluvieux en hiver. Cependant, l’île connaît aussi des nuances du climat alpin, en particulier en hiver. Il n'est pas rare de voir les sommets des montagnes enneigés jusqu'à mai-juin.

Démographie[modifier | modifier le code]

Lorsque l'on veut distinguer les résidents de la Haute-Corse de ceux de la Corse-du-Sud, ceux du Cismonte (Haute-Corse) sont appelés Cismuntinchi et ceux du Pumonti (Corse-du-Sud) sont appelés Pumuntinchi.

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

La Haute-Corse est un département peu peuplé et il n'y a en France métropolitaine de plus faible densité de la population d'un département (38,7 hab./km2, ce qui le place sur ce critère 79e des 96 départements métropolitains), que donc dans quelques-uns : à part la Corse-du-Sud, ils sont sur le continent situés dans la diagonale du vide ou les Alpes du Sud. Cependant, la Corse est la région qui a la croissance démographique la plus importante sur la période 2007-2017 ; ce dynamisme régional se retrouve au niveau des deux départements, un peu moindre cependant en Haute-Corse (dixième plus forte croissance parmi les départements), qu'en Corse-du-Sud (quatrième)[2].


En 2018, le département comptait 180 701 habitants[Note 1], en augmentation de 5,69 % par rapport à 2013 (France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1982 1990 1999 2006 2011 2016 2018
131 574131 563141 603158 400168 640176 152180 701
(Sources : SPLAF - population totale du département depuis sa création jusqu'en 1962[3] − puis base Insee − population sans doubles comptes de 1968 à 2006[4] puis population municipale à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Communes les plus peuplées[modifier | modifier le code]

Liste des quinze communes les plus peuplées du département
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Bastia 2B033 CA de Bastia 19,38 48 044 (2018) 2 479 modifier les donnéesmodifier les données
Borgo 2B042 CC de Marana-Golo 37,78 8 739 (2018) 231 modifier les donnéesmodifier les données
Biguglia 2B037 CC de Marana-Golo 22,27 7 902 (2018) 355 modifier les donnéesmodifier les données
Corte 2B096 CC du Centre Corse 149,27 7 468 (2018) 50 modifier les donnéesmodifier les données
Lucciana 2B148 CC de Marana-Golo 29,16 5 893 (2018) 202 modifier les donnéesmodifier les données
Calvi 2B050 CC de Calvi Balagne 31,20 5 666 (2018) 182 modifier les donnéesmodifier les données
Furiani 2B120 CA de Bastia 18,49 5 628 (2018) 304 modifier les donnéesmodifier les données
Ghisonaccia 2B123 CC de Fium'Orbu Castellu 68,25 4 223 (2018) 62 modifier les donnéesmodifier les données
Prunelli-di-Fiumorbo 2B251 CC de Fium'Orbu Castellu 37,41 3 663 (2018) 98 modifier les donnéesmodifier les données
Penta-di-Casinca 2B207 CC de la Castagniccia-Casinca 18,53 3 386 (2018) 183 modifier les donnéesmodifier les données
Ville-di-Pietrabugno 2B353 CA de Bastia 7,53 3 318 (2018) 441 modifier les donnéesmodifier les données
L'Île-Rousse 2B134 CC de l'Île-Rousse - Balagne 2,50 3 103 (2018) 1 241 modifier les donnéesmodifier les données
San-Martino-di-Lota 2B305 CA de Bastia 9,54 2 896 (2018) 304 modifier les donnéesmodifier les données
Vescovato 2B346 CC de la Castagniccia-Casinca 17,52 2 855 (2018) 163 modifier les donnéesmodifier les données
Ventiseri 2B342 CC de Fium'Orbu Castellu 46,70 2 464 (2018) 53 modifier les donnéesmodifier les données

Culture[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Résidences secondaires[modifier | modifier le code]

Selon le recensement général de la population du , 33,4 % des logements disponibles dans le département étaient des résidences secondaires.

Ce tableau indique les principales communes de Haute-Corse dont les résidences secondaires et occasionnelles dépassent 10 % des logements totaux. Seules 4 communes (Bastia et presque toutes ses banlieues) comptent moins de 10 % de résidences secondaires.

Politique[modifier | modifier le code]

Cour d'appel : Bastia
Académie : Ajaccio

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]