Michel Boutant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Michel Boutant
Illustration.
Fonctions
Maire de Chabanais
En fonction depuis le
(6 mois et 1 jour)
Élection 12 octobre 2020
Prédécesseur Claude Baron
Sénateur français

(11 ans, 11 mois et 29 jours)
Élection 21 septembre 2008
Réélection 28 septembre 2014
Circonscription Charente
Groupe politique SOC
Conseiller général puis conseiller départemental de la Charente

(28 ans, 2 mois et 20 jours)
Élection 29 mars 1992
Réélection 22 mars 1998
28 mars 2004
20 mars 2011
29 mars 2015
Circonscription Canton de Montbron (1992-2015)
Canton de Val de Tardoire (2015-2020)
Prédécesseur Canton créé (Val de Tardoire)
Président du conseil général de la Charente

(11 ans)
Élection 1er mars 2004
Réélection 1er mars 2011
Prédécesseur Jean-Michel Bolvin
Successeur François Bonneau
Maire de Montbron

(8 ans, 9 mois et 14 jours)
Prédécesseur Pierre Lacour
Successeur Gwenhaël François
Biographie
Date de naissance (64 ans)
Lieu de naissance Chabanais (Charente)
Nationalité Française
Parti politique PS
Profession Professeur agrégé d'allemand

Michel Boutant, né le à Chabanais (Charente), est un homme politique français. Membre du Parti socialiste, il est maire de Chabanais depuis 2020.

Il est sénateur de la Charente de 2008 à 2020.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fut le président du Conseil général de la Charente du au et conseiller général du canton de Montbron depuis le et sénateur de la Charente depuis 2008.

Maire de Montbron depuis 1995, il a démissionné de cette fonction en avril 2004 conformément à la loi sur le cumul des mandats. Il demeure adjoint au maire de Montbron. De 1997 à 2012, Michel Boutant est le suppléant du député Jean-Claude Viollet. Il est le président du Syndicat de pays d'Horte et Tardoire et de la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image d'Angoulême (EPCC). En dehors de la vie politique, il est aussi professeur d'allemand.

Il est élu sénateur de la Charente le [1].

Le , Michel Boutant entame un sit-in pour protester contre la nouvelle carte des régions. Il s'oppose à la fusion entre sa région Poitou-Charentes et le Centre, lui préférant un rattachement avec l'Aquitaine[2].

En mars 2015, il est élu conseiller départemental du canton de Val de Tardoire en tandem avec Maryse Lavie-Cambot[3]. Ils ont pour suppléants Virginie Garot et Olivier Pucek[4].

Il parraine le candidat En marche ! Emmanuel Macron pour l'élection présidentielle 2017[5].

Lors des élections municipales de 2020, Michel Boutant se présente à la mairie de Chabanais. La liste qu'il mène est élue au premier tour avec 54,64% des suffrages exprimés. Il annonce cependant qu'il attendra la fin de son mandat de sénateur pour être élu maire de la commune. Pour siéger au conseil municipal de Chabanais, il quitte son siège de conseiller départemental le 18 juin suivant[6].

Synthèse des mandats[modifier | modifier le code]

  • Sénateur de la Charente (2008-2020)
  • Conseiller général puis départemental de la Charente (1992-2020)
  • Président du conseil général de la Charente (2004-2015)
  • Maire de Montbron (1995-2004)
  • Conseiller municipal puis maire de Chabanais (depuis 2020)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sénatoriales 2008 dans la Charente sur le site du Sénat
  2. Régions : sit-in du président de Charente, Le Figaro, 13 juillet 2014.
  3. http://www.lacharente.fr/le-departement/les-elus/organigramme/
  4. « http://www.lacharente.fr/fileadmin/user_upload/Medias/2-le_departement/les_elus/Pdf/organigramme_elus_2016_avril_ssfp.pdf »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  5. [1]
  6. « MICHEL BOUTANT TOURNE LA PAGE DE 28 ANS AU DÉPARTEMENT », charentelibre.fr,‎ (www.charentelibre.fr/2020/06/12/michel-boutant-tourne-la-page-de-28-ans-au-departement,3609892.php, consulté le 12 juin 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]