Gérard Dériot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gérard Dériot
Illustration.
Gérard Dériot en 2019
Fonctions
Conseiller général puis départemental
de l'Allier
En fonction depuis le
(36 ans et 25 jours)
Élection 16 mars 2008
Réélection 29 mars 2015
Circonscription Canton de Cérilly
(1985-2015)
Canton de Bourbon-l'Archambault (depuis 2015)
Prédécesseur Daniel Gulon (Cérilly)
Gilles Mazuel (Bourbon-l'Archambault)
Successeur Canton supprimé (Cérilly)
Sénateur

(21 ans, 11 mois et 29 jours)
Élection
Réélection 21 septembre 2008
28 septembre 2014
Circonscription Allier
Groupe politique UC (1998-2002)
app. UMP (2002-2015)
app. LR (2015-2020)
Président du conseil départemental de l'Allier

(2 ans, 5 mois et 23 jours)
Prédécesseur Jean-Paul Dufrègne
Successeur Claude Riboulet

(6 ans, 11 mois et 26 jours)
Prédécesseur Jean-Claude Mairal
Successeur Jean-Paul Dufrègne

(5 ans, 11 mois et 24 jours)
Prédécesseur Jean Cluzel
Successeur Jean-Claude Mairal
Maire de Cérilly

(5 ans et 9 mois)
Prédécesseur Georges Friaud
Successeur Olivier Filliat
Biographie
Date de naissance (76 ans)
Lieu de naissance Louroux-Hodement (Allier)
Nationalité Française
Profession Pharmacien

Gérard Dériot, né le à Louroux-Hodement (Allier), est un homme politique français. Il est sénateur de l'Allier de 1998 à 2020 et plusieurs fois président du conseil départemental de l'Allier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Exerçant la profession de pharmacien, il est élu en 1998 sénateur de l'Allier. Il est élu le 7 décembre 2010 questeur du Sénat. Il ne se représente pas lors des élections de 2020.

Il a exercé à trois reprises les fonctions de président du département de l'Allier, de 1992 à 1998 et de 2001 à 2008 sous la dénomination de « conseil général », puis de 2015 à 2017 sous la dénomination de « conseil départemental ». À ce titre, face à la question de la désertification médicale progressive des territoires ruraux de son département, il crée en 2006 le dispositif « Wanted » d'incitation à l'installation pérenne de jeunes médecins : le département finance une partie des trois dernières années d'études par une bourse contre un engagement ferme d'installation pendant au moins six ans dans un secteur déficitaire ; à la suite de ce programme, dix-huit jeunes praticiens s’installent dans des zones à démographie médicale critique[1].

Détail des mandats et fonctions[modifier | modifier le code]

  • Conseiller municipal et maire :
    • 1995-2001 : maire de Cérilly (Allier)
    • depuis 2001 : adjoint au maire de Cérilly
  • Conseiller général :
    • 1985-2015 : conseiller général de l'Allier (canton de Cérilly)
    • 1992-1998 : président du conseil général de l'Allier
    • 2001-2008 : président du conseil général de l'Allier
  • Conseiller départemental :
    • depuis le  : conseiller départemental pour le canton de Bourbon-l'Archambault, en binôme avec Corinne Trebosc-Coupas[2]
    • 2 avril 2015-25 septembre 2017 : président du conseil départemental de l'Allier[3],[4]
  • Sénateur :
    • 1998-2020 : sénateur de l'Allier
    • 2004-2010 ; 2014-2020 : vice-président de la commission des affaires sociales
    • 2010-2014 : questeur du Sénat (2010-2014)[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Colcombet, « Campagne pour la médecine : l'exemple du département de l'Allier », Après-demain, no 42,‎ , p. 17-19 (ISSN 0003-7176).
  2. « ALLIER (03) - canton de Bourbon-l'Archambault (02) », sur le site Élections du ministère de l'Intérieur (consulté le 2 avril 2015).
  3. « Gérard Dériot élu président du Conseil départemental de l'Allier », sur lamontagne.fr, (consulté le 2 avril 2015).
  4. Antoine Delacou, « Claude Riboulet succède à Gérard Dériot à la présidence du conseil départemental de l'Allier », sur lamontagne.fr, (consulté le 25 septembre 2017).
  5. « Le sénateur Dériot vient d'être élu questeur du Sénat », La Semaine de l'Allier, (consulté le 19 décembre 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]