Claude Haut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Claude Haut
Image illustrative de l'article Claude Haut
Fonctions
Sénateur de Vaucluse
En fonction depuis le
(22 ans, 3 mois et 26 jours)
Élection 24 septembre 1995
Réélection 26 septembre 2004
28 septembre 2014
Groupe politique SOC (1995-2017)
REM (depuis 2017)
Prédécesseur Jacques Bérard
Maire de Vaison-la-Romaine

(8 ans, 5 mois et 19 jours)
Prédécesseur Yves Meffre
Successeur Patrick Fabre
Président du conseil général de Vaucluse

(14 ans et 10 jours)
Prédécesseur Jacques Bérard
Successeur Maurice Chabert
Conseiller général puis départemental de Vaucluse
élu dans le Canton de Vaison-la-Romaine

(21 ans, 4 mois et 4 jours)
Prédécesseur Yves Meffre
Successeur Xavier Bernard et Sophie Rigaut
Biographie
Date de naissance (73 ans)
Lieu de naissance Beaumes-de-Venise (Vaucluse)
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste
Profession Directeur Territorial

Claude Haut est un homme politique français né le 22 décembre 1944[1] à Beaumes-de-Venise (Vaucluse).

Maire socialiste de Vaison-la-Romaine de 1992 à 2001 et conseiller général du canton de Vaison-la-Romaine entre 1994 et 2015, il a été président du conseil général de Vaucluse de 2001 à 2015.

Au sein de l'Assemblée des départements de France, il est à partir de 2008, président de la commission éducation, culture, jeunesse et sport.

Biographie[modifier | modifier le code]

Claude Haut est né le .

Il fut maire de Vaison-la-Romaine de 1992 à 2001, puis cumula cette fonction avec celle de sénateur de Vaucluse à partir du . C'est durant son mandat de maire que le Musée archéologique de Vaison-la-Romaine est agrandi[2].

Claude Haut est élu président du Conseil général de Vaucluse en 2001, réélu en 2004, puis en 2008 et en 2011.

Étiquettes politiques des conseillers généraux de Vaucluse suite aux cantonales de 2011

L'élection de 2011 est obtenue avec 13 voix sur les 24 possibles, soit l'ensemble des voix de la gauche et d'Europe écologie-Les Verts, les autres n'ayant aucun candidat ont glissé un bulletin blanc dans l'urne[3].

Il est membre du groupe d'études fruits et légumes et de la section trufficulture

Soutien de Dominique Strauss-Kahn pour l'élection présidentielle de 2012[4] et persuadé au moment de sa création que celui-ci va se présenter, il fonde le club DSK 84[5], dont la fonction première est le soutien de celui-ci pour les primaires socialistes, puis s'il passe, l'élection.

Autre mandat[modifier | modifier le code]

Ancien mandat[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]