Yves Ackermann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yves Ackermann
Yves Ackermann en 2014.
Yves Ackermann en 2014.
Fonctions
Président du Conseil général
du Territoire de Belfort

(11 ans et 5 jours)
Élection 23 mars 2004
Prédécesseur Christian Proust
Successeur Florian Bouquet
Sénateur du Territoire de Belfort

(22 jours)
Élection 27 septembre 1998
Prédécesseur Michel Dreyfus-Schmidt
Successeur Jean-Pierre Chevènement
Maire de Valdoie

(18 ans et 17 jours)
Élection 13 mars 1983
Prédécesseur Daniel Pierquet
Successeur Robert Bolle Reddat
Biographie
Date de naissance (67 ans)
Lieu de naissance Belfort
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste
Profession Juriste

Yves Ackermann est un homme politique français, membre du Parti socialiste, né le à Belfort. Il est président du conseil général du Territoire de Belfort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marié et père de quatre garçons, il a mené des études de droit et de sciences politiques à l'Université de Dijon et a obtenu une maîtrise de droit privé.

Il a commencé sa carrière en qualité de chargé des affaires juridiques à la direction départementale de l'équipement (DDE). En 1987, il occupe la fonction de directeur général adjoint de l'Office départemental HLM (devenu en 2004 Territoire habitat) jusqu'en 1998. Il est maire de Valdoie de 1986 à 2004, année où il accède à la présidence du conseil général dont il était le 1er vice-président, chargé des finances, du patrimoine, de la culture et de la coopération internationale.

Très impliqué dans la vie associative au cours de sa jeunesse, Yves Ackermann a aussi été un joueur de football de bon niveau au club de Valdoie, avant d'en devenir entraîneur, puis président. Il a contribué à mettre en place le district de football du Territoire de Belfort en 1977. Il a été premier secrétaire fédéral du PS de 1993 à 2003.

À la suite du décès de Michel Dreyfus-Schmidt, il est devenu sénateur du département, quelques semaines avant un scrutin qui allait l'opposer au sortant auquel le PS n'avait pas renouvelé son investiture[1] et à Jean-Pierre Chevènement. Il est battu au second tour de scrutin le 21 septembre 2008.

En 2014, Jean-Pierre Chevènement n'est pas candidat à sa succession aux élections sénatoriales. Yves Ackermann est alors investit par le parti socialiste pour essayer à nouveau de retrouver son siège de sénateur. Il est néanmoins battu dès le premier tour par le candidat de l'UMP Cédric Perrin.

Lors des élections départementales de 2015 dans le Territoire de Belfort, il ne parvient pas à être réélu dans son canton ce qui l'empêche de prétendre à nouveau à la présidence du conseil départemental.

Mandats en cours[modifier | modifier le code]

Anciens mandats[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Même mort, je reviens, Eric Haquemand, Le Parisien, 6 septembre 2008