Louis de Froissard de Broissia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Louis de Broissia)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir famille de Froissard.
Louis de Froissard de Broissia
Fonctions
Député de la 2e circonscription de la Côte-d'Or
Groupe politique RPR (1988-1998)
Sénateur de la Côte-d'Or
Groupe politique RPR (1998-2002)
UMP (2002-2008)
Président du Conseil général de la Côte-d'Or
Prédécesseur Henry Berger
Successeur François Sauvadet
Biographie
Date de naissance (74 ans)
Lieu de naissance Hanoï
Résidence Blagny-sur-Vingeanne

Louis de Froissard de Broissia, né le à Hanoï (Indochine française), est un homme politique français qui a été sénateur et président du conseil général de la Côte-d'Or. Le 8 avril 2009 il est nommé, en Conseil des ministres, ambassadeur pour l'audiovisuel extérieur.

Carrière[modifier | modifier le code]

Mandats en cours[modifier | modifier le code]

Anciens mandats[modifier | modifier le code]

Autres fonctions[modifier | modifier le code]

  • Président de la fédération UMP de la Côte-d'Or
  • Membre du conseil d'administration de la Société des autoroutes Paris-Rhin-Rhône (représentant le conseil général de la Côte-d'Or)
  • Membre du conseil de surveillance de la Société professionnelle des papiers de presse
  • Ancien vice-président de l’AFCCRE (Association française du conseil des communes et régions d’Europe)
  • Ancien membre du conseil d'administration de France Télévisions (représentant le Sénat)
  • Ancien membre du conseil d’administration de Public Sénat (représentant le Sénat)
  • Ancien membre de la Commission supérieure du service public des postes et communications électroniques (représentant le Sénat)
  • Secrétaire général (1999-2004) puis 1er vice-président (2004-2008) de l’Assemblée des départements de France
  • Ancien membre de la délégation au Comité des régions de l'Union européenne
  • Engagé pour la cause tibétaine[1], il a fondé, le 27 juin 1990, le groupe d'études sur le problème du Tibet de l'Assemblée nationale avec Jean-Michel Belorgey[2].
  • Président d'honneur de la SPA des Cailloux - Dijon

Distinction[modifier | modifier le code]

Il est chevalier de la Légion d'honneur depuis le 12 avril 2009[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :