Claude Belot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Belot.
Claude Belot
Fonctions
Maire de Jonzac
En fonction depuis le
Élection
Réélection



Président de la Communauté de communes de la Haute-Saintonge
En fonction depuis le
Sénateur de la Charente-Maritime
Conseiller général du canton de Jonzac
Biographie
Date de naissance (80 ans)
Nationalité Française
Parti politique LR
Diplômé de Institut d'administration des entreprises
Profession Professeur d'université

Claude Belot, né le , est un homme politique français.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Agrégé de géographie, diplômé de l'Institut d'administration des entreprises, il est :

Au sénat, il est membre du groupe UMP, vice-président de la commission des finances, du contrôle budgétaire et des comptes économiques de la Nation, vice-Président de la Délégation à l'aménagement et au développement durable du territoire.

Il est également président du groupe d'études sur le thermalisme et le climatisme, membre des groupes d'études sur l'aviation civile, sur l'énergie, sur les nouvelles technologies, les médias et la société, et du groupe d'études de prospective.

Il a été nommé membre du Conseil national de l'aménagement et du développement du territoire en 2001, et membre du Conseil national du tourisme en 2005.

Chargé d'une mission sur l'aviation sportive et de loisirs auprès du ministre de l'équipement, des transports, de l'aménagement du territoire, du tourisme et de la mer et du ministre de la jeunesse, des sports et de la vie associative en 2004, il publie un rapport sur l'organisation et le développement de l'aviation légère civile[1].

En 2008, il est élu maire de Jonzac dès le premier tour avec 55,43 % des voix, face au candidat socialiste qui recueille, 44,57 % des voix. Cependant, lors des présidentielles de 2012, Jonzac vote pour François Hollande à plus de 54 %.

En 2014, il est réélu maire de Jonzac dès le premier tour avec 69,48% des voix, face au candidat socialiste qui recueille 30.52% des voix.

Après trois mandat au sein du Sénat, il ne se représente pas lors de l'élection sénatoriale de septembre 2014.

Mandats[modifier | modifier le code]

Autres fonctions[modifier | modifier le code]

  • Président du Conseil d'Administration de l'EIGSI La Rochelle
  • Président du Syndicat Départemental de la Voirie

Distinction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]