Jules Lefebvre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lefebvre.
Jules Lefebvre.[réf. nécessaire]
Jules Lefebvre dans son atelier entre 1885 et 1890, photographie anonyme, New York, Frick Collection.

Jules Lefebvre[1], né à Tournan-en-Brie le 14 mars 1836 et mort à Paris le 24 février 1911, est un peintre français, professeur à l'École des beaux-arts de Paris et à l'Académie Julian.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jules Lefebvre entre à l'École des beaux-arts de Paris en 1852 dans l'atelier de Léon Cogniet et remporte le grand prix de Rome en 1861 avec une peinture intitulée La Mort de Priam[2]. Il expose soixante douze portraits dans les Salons parisiens entre 1855 et 1898. En 1891, il est élu membre de l'Académie des beaux-arts.

Enseignant à l'Académie Julian, professeur réputé et sympathique, il a de nombreux élèves, dont le peintre paysagiste d'origine écossaise William Hart, des peintres américains tels que Childe Hassam, Frank Weston Benson, Edmund Charles Tarbell et John Noble Barlow (en), ainsi que les peintres français Georges Rochegrosse, Gaston Darbour, et Camille Bourget, le sculpteur français Paul Landowski, le portraiste Gustave Brisgand et le peintre belge Fernand Khnopff.

Il est connu principalement pour ses nus féminins, genre dans lequel il rivalise avec William Bouguereau. Il fait sensation en 1868 avec une Femme couchée. Son œuvre la plus célèbre est sans doute La Vérité, une femme nue sortant d'un puits portant un miroir à bout de bras (Paris, musée d'Orsay). Parmi ses meilleurs portraits figurent ceux de M. L. Reynaud et celui du Prince impérial (1874).

Il reçoit de nombreuses décorations, dont une médaille de première classe au Salon de 1878 et la médaille d'honneur en 1886. Il est également commandeur de la Légion d'honneur[3].

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Élèves[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Né « Jules Joseph Lefebvre ».
  2. a, b et c « La Mort de Priam », notices d'œuvres, sur Cat'zArts, Beaux-arts de Paris, l'école nationale supérieure (consulté le 26 août 2014) et « Notice no 50510011474 », base Joconde, ministère français de la Culture
  3. « Notice no LH/1546/82 », base Léonore, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :