Isidore Pils

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pils.

Isidore Pils

Nom de naissance Isidore Alexandre Auguste Pils
Naissance 19 juillet 1813 ou 7 novembre 1815
Paris
Décès 3 septembre 1875
Douarnenez
Nationalité Drapeau de la France France
Activités Artiste peintre
Maîtres Guillaume Lethière
Élèves Paul Renouard
Édouard d'Apvril
Jules Bernard
Ulysse Butin
Gabriel Ferrier
Récompenses Lauréat du prix de Rome de 1838
Officier de la Légion d'honneur en 1867
Rouget de l’Isle chantant La Marseillaise (1849), musée historique de Strasbourg.

Isidore Pils[1], né à Paris le 19 juillet 1813 ou le 7 novembre 1815[2] et mort à Douarnenez le 3 septembre 1875, est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d’un soldat du maréchal Oudinot, Isidore Pils manifesta tôt ses talents. À l’âge de douze ans, il entre dans l'atelier de Guillaume Lethière, auprès duquel il étudie son art pendant quatre ans.

Il est lauréat du prix de Rome de 1838 dans la catégorie peinture d’histoire avec Saint Pierre guérissant un boiteux à la porte du Temple. Il s’ensuit un séjour à l’Académie de France à Rome à la villa Médicis, alors dirigée par Ingres.

De santé fragile, tuberculeux, il part en convalescence à Ischia pendant l’été 1839. Pendant son séjour en Italie il visite Naples, Venise et Florence. Ses premières peintures sont d’inspiration religieuse.

Suivant les troupes françaises en Crimée ou en Orient de 1854 à 1855, il commence à s’orienter vers la peinture militaire. Son œuvre la plus célèbre est Rouget de L’Isle chantant pour la première fois la Marseillaise en 1792, chez Dietrich à Strasbourg. Ce tableau fut terminé en 1849.

En 1860, il partage son atelier, à Paris, avec le peintre Alfred de Dreux. Il envoie son tableau La Fête donnée à l’Empereur et à l’Impératrice à Alger en 1860 à l’Exposition universelle de 1867.

Nommé professeur de peinture à l’École des beaux-arts de Paris en 1863, il part, la même année, séjourner deux ans en Algérie où il peint, malgré la maladie. En 1867, il entre à l’Académie des beaux-arts et est promu officier de la Légion d'honneur.

Il peint de nombreuses scènes militaires pendant le siège de Paris par les Prussiens en 1871. Il est choisi pour exécuter une partie du plafond du grand escalier de l’Opéra de Paris.

Pils produit également des tableaux orientalistes.

Au moment de sa mort en 1875, ses dernières paroles exhortent les peintres à travailler « d’après la nature »[réf. nécessaire].

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Élèves[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Né Isidore Alexandre Auguste Pils.
  2. La première date, généralement reprise, est étayée par la trace administrative officielle de son dossier de Légion d'honneur (en ligne), mais contredit la date de naissance du 7 novembre 1815 donnée par Raoul de Cisternes dans la préface du Journal de marche du grenadier Pils publié en 1895, œuvre de son père François Pils. Or, l'état-civil reconstitué de la ville de Paris donne également la date de 1815, plus plausible effectivement car François Pils était pris dans la retraite de Russie en 1812.
  3. Catalogue de la 27e Exposition de 1885 d'Amiens, p.23.

Liens externes[modifier | modifier le code]