Pascal Dagnan-Bouveret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bouveret.
Pascal Dagnan-Bouveret

Pascal Dagnan-Bouveret[1], né à Paris le 7 janvier 1852 et mort à Quincey, dans l'agglomération de Vesoul, le 3 juillet 1929, est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un tailleur parisien, Pascal Dagnan-Bouveret est élevé à Melun chez son grand-père Gabriel Bouveret. En 1869, il est admis à l'École des beaux-arts de Paris dans l'atelier d'Alexandre Cabanel, puis dans celui de Jean-Léon Gérôme. Il se lie d'amitié à cette époque avec Jules Bastien-Lepage et Gustave Courtois, avec lequel il partage un atelier à Neuilly-sur-Seine.

Il est classé second au concours du prix de Rome en 1876, puis part en Franche-Comté où il se consacre aux scènes de la vie quotidienne d'inspiration naturaliste. Ce n'est qu'après la mort de son ami Bastien-Lepage en 1884 qu'il connaît le succès public.

À partir de 1885, il visite souvent la Bretagne qui lui inspire de nombreuses toiles. Le Pardon en Bretagne lui vaut un médaille d'honneur à l'exposition universelle de 1889.

Dans les années 1896-1897, il s'intéresse à des sujets religieux, et vers la fin de sa carrière il exécute surtout des portraits. Il reçoit le grand prix de l'Exposition universelle de 1900 pour l'ensemble de son œuvre. Il est élu membre de l'Académie des beaux-arts le 27 octobre 1900.

Le peintre catalan Jean Sala, ainsi que le peintre chinois Xu Beihong, sont ses élèves.

Il meurt à Quincey le 3 juillet 1929, dans sa maison rue de la Craie.

Il laisse de nombreuses oeuvres au musée Georges-Garret de Vesoul.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Né Pascal Adolphe Jean Dagnan-Bouveret.
  2. Notice de l'œuvre sur le site du musée d'Orsay
  3. Tableau pour lequel il reçoit la Légion d'honneur en 1885.
  4. Notice de l'œuvre sur le site du musée d'Orsay
  5. Notice de l'œuvre sur le site du musée des beaux-arts de Boston
  6. Il s'agit du Pardon de Sainte Anne d'Auray.
  7. Notice du site du musée municipal de Cognac