Gabriel Ferrier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ferrier.

Gabriel Ferrier

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Gabriel Ferrier, photographie de Pierre Petit, musée d'Orsay

Nom de naissance Joseph-Marie-Augustin-Gabriel Ferrier
Naissance 29 septembre 1847
Nîmes
Décès 6 juin 1914 (à 66 ans)
Paris
Nationalité Drapeau de la France France
Activités Peintre, dessinateur, enseignant
Formation École nationale supérieure des beaux-arts
Maîtres Ernest Hebert et Isidore Pils
Élèves Maurice Bouviolle
François-Maurice Roganeau
Jules Ronsin
Mouvement artistique Orientalisme
Récompenses Prix de Rome (1872)
Académie des beaux-arts (1906)
Commandeur de la Légion d'honneur

Gabriel Ferrier, né le 29 septembre 1847 à Nîmes, mort le 6 juin 1914 à Paris, est un peintre portraitiste et orientaliste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gabriel Ferrier naît à à Nîmes d'un père pharmacien. Entré à l'école des beaux-arts de Paris, il est élève d'Ernest Hebert et d'Isidore Pils. Il expose aux Salons à partir de 1869. Lauréat du premier grand prix de Rome de peinture en 1872 pour une Scène de Déluge, il séjourne à l'Académie de France à Rome entre 1873 et 1876[1].

Rentré en France, il se spécialise dans les portraits de personnalités de la Troisième République. En 1883, il voyage en Algérie d'où il rapporte quelques peintures orientalistes. Il obtient une médaille d'or à l'exposition universelle de 1889.

Gabriel Ferrier devient par la suite professeur de dessin aux écoles de la Légion d'honneur et enseignant à l'école des beaux-arts de Paris, succédant à Jean-Léon Gérôme. Il est membre de l'Académie des beaux-arts à partir de 1906.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Peintures[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Élèves[modifier | modifier le code]

(liste alphabétique, non exhaustive)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire Bénézit
  • Nicole Garnier-Pelle, Chantilly, musée Condé, Peintures des XIXème et XXème siècles, RMN, coll. « Inventaire des collections publiques françaises »,‎ 1997 (ISBN 2-7118-3625-8), p. 148-149

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des pensionnaires sur le site de la Villa Médicis
  2. « Notice no 000PE030947 », base Joconde, ministère français de la Culture
  3. « Notice no 50510011486 », base Joconde, ministère français de la Culture
  4. « Notice no 000PE021615 », base Joconde, ministère français de la Culture
  5. « Notice no 04450000040 », base Joconde, ministère français de la Culture
  6. « Notice no 000PE001139 », base Joconde, ministère français de la Culture
  7. Notice sur le site du musée du Louvre
  8. Œuvre offerte par l'artiste à son amie Marthe North-Siegfried (1866-1939) fondatrice de la bibliothèque et de la Croix-Rouge en Alsace.
  9. « Notice no 000PE018904 », base Joconde, ministère français de la Culture