Joseph-Nicolas Robert-Fleury

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fleury.
Joseph-Nicolas Robert-Fleury, photographié par René Dagron, 1880.

Joseph-Nicolas Robert-Fleury, né le 8 août 1797 à Cologne et mort le 5 mai 1890, dans le 6e arrondissement de Paris[1], est un peintre d'Histoire français.

Il est le père du peintre Tony Robert-Fleury.

Biographie[modifier | modifier le code]

Galilée devant le Saint-Office au Vatican, 1847, musée du Louvre, Paris.

Joseph-Nicolas Robert-Fleury est le fils de Nicolas Fleury et de Joséphine Damesbarnar. Envoyé par sa famille à Paris, il devient l’élève de Gros et, après s’être perfectionné en Italie, retourne en France et débute au Salon de Paris en 1824. Sa réputation ne s'établit cependant que trois ans plus tard lorsqu’il expose Le Tasse au couvent de saint Onophrius.

Doté d’un talent original vigoureux et d’une imagination vive, particulièrement pour les incidents tragiques de l’histoire, il acquiert bientôt la célébrité et, en 1850, succède à François Granet comme membre de l’Académie des beaux-arts. En 1855, il est nommé professeur et, en 1863, directeur de l’École des beaux-arts de Paris. L’année suivante, il se rend à Rome, où il est directeur de l'Académie des beaux-arts. Il est élevé au rang de commandeur de la Légion d'honneur en 1867.

Il épousa Aimée Adélaïde Prévost dont il eut un fils, Tony Robert-Fleury, qui fut également peintre et professeur de peinture.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Dessins, aquarelles[modifier | modifier le code]

  • Henri IV mort transporté au Louvre, 14 mai 1610, musée de Pau
  • Henri de Navarre enfant et son chien, Pau ; musée de Pau
  • L'abjuration d'Henri IV à Saint-Denis (25 juillet 1593), musée de Pau
  • Esquisse pour Le pillage d'une maison juive au Moyen Âge, musée du Louvre, Paris

Peintures[modifier | modifier le code]

  • Armand de Gontaut, baron de Biron, maréchal de France (1524-1592), musée du château de Versailles
  • Baudoin s’empare de la ville d’Édesse, 1097, musée du château de Versailles
  • Charles d'Albert, duc de Luynes, connétable de France (1578-1621), musée du château de Versailles
  • Christophe Colomb reçu à la cour d’Espagne (1847), musée du Louvre, Paris
  • Entrée triomphale de Clovis à Tours, 508 (1838), musée du château de Versailles
  • Étude de piéta, musée des beaux-arts de Rouen
  • Études de vieillard et de jeune fille, musée de Dijon
  • François de Bonne, duc de Lesdiguières, connétable de France (1543-1626), musée du château de Versailles
  • Galilée devant le Saint-Office au Vatican, salon de 1847, musée du Louvre, Paris
  • Henri IV et Sully à l'Arsenal, musée de Pau
  • Jane Shore sorcière et adultère, poursuivie et maltraitée par la populace londonienne, musée de Fontainebleau
  • Le Colloque de Poissy en 1561(1840), musée Calvin, Noyon
  • Mariage de Napoléon III, musée de Compiègne
  • Napoléon 1er promulguant le code du commerce, 1er janvier 1808, Tribunal de commerce de Paris
  • Napoléon III et l’impératrice Eugénie inaugurant le tribunal de Commerce à Paris, 1865, Tribunal de commerce de Paris
  • Nicolas de Neufville, duc de Villeroy, maréchal de France (1598-1685), musée du château de Versailles
  • Philippe VI de Valois, roi de France (1293-1350), musée du château de Versailles
  • Pillage d’une maison dans le judecca de Venise au moyen âge, musée des Augustins de Toulouse
  • Portrait du duc d’Aumale à l’âge de neuf ans, musée Condé, Chantilly
  • Portrait du duc de Montpensier à l’âge de sept ans, musée Condé, Chantilly
  • Réception de Christophe Colomb par la cour d’Espagne à Barcelone, Musée du Louvre, Paris
  • Saint Pierre délivré par un ange, musée de Rouen
  • Scène de la saint-Barthélemy (1836), musée du Louvre, Paris
  • Têtes de mouton ; étude, musée de Rouen
  • Une lecture chez mme de Sevigné

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]