American Gangster

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le film de Ridley Scott. Pour l'album de Jay-Z, voir American Gangster (album).

American Gangster

Description de cette image, également commentée ci-après

lieux du tournage du film

Titre québécois Gangster Américain
Titre original American Gangster
Réalisation Ridley Scott
Scénario Steven Zaillian
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Thriller policier
Sortie 2007
Durée 157 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

American Gangster (ou Gangster américain au Québec) est un film américain réalisé par Ridley Scott, sorti en 2007.

Il raconte la carrière criminelle de Frank Lucas et la poursuite de ce dernier par l'inspecteur Richie Roberts.

Synopsis[modifier | modifier le code]

New York, 1968. La guerre du Viêt Nam fait rage, autant que celle qui oppose les nombreuses familles de la pègre new-yorkaise, dont celle bien particulière de Bumpy Johnson à Harlem. Bumpy n'est pas un parrain ordinaire : il est noir, humaniste et généreux (il offre des dindes aux démunis à Thanksgiving), il fait payer un loyer de secteur peu élevé…

Quand Bumpy vient à mourir, Frank Lucas, son chauffeur et bras droit, décide de reprendre les affaires en main, en mettant au point une nouvelle stratégie de deal : vendre de l'héroïne directement importée du Viêt Nam et coupée 1 fois (de « marque » Blue Magic) à la moitié du prix de l'héroïne coupée 4 fois habituellement vendue par les dealers. Le succès est immédiat et Frank écrase littéralement ses concurrents. Mais l'inspecteur Richie Roberts, suite à la mort par overdose de son ancien coéquipier, s'intéresse à cette nouvelle drogue, la « Blue Magic », et se bat afin de faire tomber Frank Lucas de son trône.

Après être arreté, Frank Lucas collabore avec l'équipe de Richie Roberts pour faire tomber de nombreux policiers corrompus.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • C'est la première fois que Denzel Washington travaille sous la direction de Ridley Scott, tandis que Russell Crowe, quant à lui, travaille pour la troisième fois avec le réalisateur britannique. Washington a travaillé avec le frère cadet de Ridley, le réalisateur Tony Scott, sur cinq long-métrages de 1995 à 2010.
  • Au cours d'une scène où Frank Lucas dévoile son business à ses cousins en leur montrant comment on prépare la drogue, dans un appartement, on voit une émission dans l'écran de la télévision. C'est Free to choose, une émission des années 1980 de l'économiste Milton Friedman qui prône des valeurs libérales, notamment les vertus du marché libre et la libéralisation de la drogue. Ceci peut donc être pensé comme un clin d'œil à ces valeurs que Frank Lucas semble défendre.
  • Dans l'histoire réelle, une fois Frank Lucas mis en prison, Richie Roberts et Frank Lucas devinrent des amis proches, à tel point que Richie Roberts paya les études des enfants de Frank Lucas.
  • Le contrat de Denzel Washington prévoyait qu'il soit payé même si on annule le film. Le film fut annulé une première fois et repris. Denzel Washington eut deux salaires pour le même film[1].
  • Le rappeur Jay-Z a sorti un album-concept, le 6 novembre 2007, inspiré par le film et également intitulé American Gangster.
  • Le chanteur Anthony Hamilton interprète une chanson dans une scène du film.
  • Une version plus longue de 26 minutes est disponible sur le DVD du film[2],[N 1]. On trouve également deux scènes supplémentaires dont le mariage de Frank.
  • Un documentaire de Marc Levin, Mr Untouchable raconte l'histoire vraie de Leroy Nicky Barnes (inédit à la télévision mais disponible en VOD  : Mr Untouchable)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En France, le DVD du film est paru avec possibilité de lecture de la version cinéma ou la version longue. Toutefois, les scènes rajoutées dans la version longue ne furent pas doublées.

Références[modifier | modifier le code]

  1. E! Online / Forbes 'World's Most Powerful Celebrities 2007
  2. http://www.ecranlarge.com/dvd_review-list-5512.php

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]