César du meilleur réalisateur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le César du meilleur réalisateur est une récompense cinématographique française décernée par l'Académie des arts et techniques du cinéma depuis la première remise de prix le au Palais des congrès à Paris.

Introduction[modifier | modifier le code]

Victoires multiples[modifier | modifier le code]

Nominations multiples[modifier | modifier le code]

Les réalisateurs lauréats au moins une fois sont en gras.

Faits[modifier | modifier le code]

Comme dans les cérémonies équivalentes, le César du meilleur réalisateur est généralement complémentaire du César du meilleur film : sur les 41 réalisateurs lauréats jusqu'à présent, 24 ont réalisé le doublé, les 16 autres sont nommés au César du meilleur film. L'unique exception est Bruno Nuytten en 1989, qui ne fut pas nommé en meilleur réalisateur mais était lauréat du meilleur film avec Camille Claudel.

Le César du meilleur réalisateur fut deux fois concordant à l'Oscar du meilleur réalisateur à Hollywood : en 2003 avec Roman Polanski pour Le Pianiste et en 2012 avec Michel Hazanavicius pour The Artist. Michael Haneke fut nommé à cet Oscar pour Amour en 2013, sans succès

Une seule femme a reçu ce prix pour le moment : Tonie Marshall, en 2000, pour Vénus beauté (institut).

À noter qu'en dehors des réalisateurs français, ce César est revenu à un Américain (Joseph Losey en 1977), un Polonais (Andrzej Wajda en 1983[1]), un Italien (Ettore Scola en 1984), un Canadien (Denys Arcand en 2004), un Autrichien (Michael Haneke en 2013) et un Mauritanien (Abderrahmane Sissako en 2015).

Palmarès[modifier | modifier le code]

Note : Le symbole «♛» indique le film lauréat du César du meilleur film, dont les récipiendaires sont le réalisateur et le(s) producteur(s).

Années 1970[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]

Années 2010[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Quadruplement césarisé, Roman Polanski est aussi polonais mais a acquis, en 1976, la nationalité française.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]