Bertrand Blier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blier.

Bertrand Blier est un réalisateur, scénariste et écrivain français, né le à Boulogne-Billancourt.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est le fils du comédien Bernard Blier[1].

Marié une première fois à l'âge de vingt ans, Bertrand Blier a eu une fille avec sa seconde épouse, un fils avec l'actrice Anouk Grinberg qui était sa compagne dans les années 1990, puis une fille avec sa compagne[2], l'actrice Farida Rahouadj[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Bertrand Blier se fait d'abord connaître en réalisant en 1963 le documentaire Hitler, connais pas[4]. Il connaît son premier grand succès public en 1974, avec Les Valseuses, une comédie satirique à l'humour cru qui révèle Gérard Depardieu, Patrick Dewaere et Miou-Miou.

Globalement apprécié par la critique, la cassure se produit dès Merci la Vie, que Blier considère comme son meilleur film, à partir de là, il se fit éreinté[5],[6]. Même chose pour ses pièce de théâtre et son roman Existe en Blanc « irrespirable » pour L'Express[7].

Suit en 2000 Les Acteurs, grand fresque sur sa passion des acteurs en invitant une distribution de prestige et une mise en abyme sur un métier qui le fascine. Un hommage est rendu à Pierre Brasseur et Bernard Blier. Nouvel échec critique et commercial

Le pire reste Les Côtelettes (la pièce de théâtre ayant déjà eu une critique assassine) dont l'accueil au Festival de Cannes 2003 est très cinglant.

Son prochain film sera Existe en Blanc, d'après son roman, même si des problèmes de financement sont toujours à l'ordre du jour. Il déclara qu'il souhaite faire ce film même si il aurait écrit 40 scénarios[8].

Style et thématiques[modifier | modifier le code]

Ses films se distinguent par un style résolument anticonformiste et iconoclaste, qui se rapproche parfois de celui de Jean-Pierre Mocky dans la critique des mœurs bourgeoises et la réhabilitation des plaisirs du corps, mais son modèle dans le domaine reste avant tout Luis Buñuel. On trouve dans ses œuvres de grands moments de provocation (Les Valseuses) et d'humour noir (Buffet froid et Les Acteurs), mêlés à un goût prononcé du dialogue grossier et décalé ainsi qu'à un intérêt certain pour l'absurde. Néanmoins, ses films atteignent souvent un large public, comme Notre histoire et Tenue de soirée. Marginaux, prostitué(e)s, voyous, flics, travestis, sont ses thèmes de prédilection. C'est un réalisateur qui fait la part belle aux acteurs.

Libération remarque une « Audiarisation » (référence à Michel Audiard et ses truculents dialogues, souvent interprétés par Bernard Blier). Il en est même le cousin spirituel selon Regards[9]. Cela est aussi renforcé que Bertrand Blier cite Jacques Audiard comme son réalisateur préféré et que Bernard Blier collabora 19 fois avec Michel Audiard, soit son acteur fétiche avec Jean Gabin, totalisant lui aussi 19 films d'Audiard, mais ce dernier eu plus souvent les premiers rôles[10].

Collaborations récurrentes[modifier | modifier le code]

Il a fait de Jean-Pierre Marielle (quatre collaborations), Patrick Dewaere (trois collaborations) et Gérard Depardieu (huit collaborations) ses acteurs fétiches.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Bertrand Blier au festival de Cannes 1990.

Réalisateur et scénariste[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Assistant réalisateur[modifier | modifier le code]

Apparitions à l'écran[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Films Années Drapeau de la France France[12] (nombre d'entrées)
Hitler, connais pas 1963 39 535
Si j'étais un espion 1967 77 290
Les Valseuses 1974 5 726 031
Calmos 1976 739 646
Préparez vos mouchoirs 1978 1 321 087
Buffet froid 1979 777 127
Beau-père 1981 1 197 816
La Femme de mon pote 1983 1 485 746
Notre histoire 1984 881 592
Tenue de soirée 1986 3 144 799
Trop belle pour toi 1989 2 031 131
Merci la vie 1991 1 088 777
Un, deux, trois soleil 1993 417 948
Mon homme 1996 469 305
Les Acteurs 2000 415 427
Les Côtelettes 2003 95 611
Combien tu m'aimes ? 2005 536 523
Le Bruit des glaçons 2010 743 201
Total - 21 118 592

Récompenses[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Prisma Média, « Bertrand Blier - La biographie de Bertrand Blier avec Gala.fr », sur Gala.fr (consulté le 10 novembre 2017)
  2. Bertrand Blier, VSD, 30 septembre 2008
  3. Bertrand Blier et sa femme Farida Rahouadj - Générale de la pièce de théâtre "Tout ce que vous voulez" au Théâtre Edouard VII, Pure People, 19 septembre 2016
  4. « Hitler, connais pas ! de Bertrand Blier - (1963) - Film - Documentaire - L'essentiel - Télérama.fr » (consulté le 10 novembre 2017)
  5. « Les Côtelettes sont cuites », sur Libération,
  6. « pantalonnades rances» pour Les Inrocks
  7. « Roman: Existe en blanc par Bertrand Blier », sur L'Express,
  8. « Bertrand Blier : "Dans ma vie, j'ai écouté trop de musiques" », sur Le Figaro,
  9. « Entretien avec Bertrand Blier », sur Regards,
  10. Philippe Durant, Michel Audiard, « Acteurs »
  11. « Papa, Alexandre, Maxime et Eduardo (2015) », sur www.unifrance.org (consulté le 7 janvier 2017)
  12. (fr) Bertrand Blier - Box-office France sur JP Box-office. Consulté le .

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]