Bruno Dumont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bruno Dumont
Description de cette image, également commentée ci-après
Bruno Dumont en 2009 lors du festival du film de Londres.
Naissance (63 ans)
Bailleul, Nord
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession réalisateur, scénariste
Films notables La Vie de Jésus
L'humanité
Flandres
Camille Claudel 1915
Ma Loute

Bruno Dumont, né le à Bailleul (Nord), est un réalisateur et scénariste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et formation[modifier | modifier le code]

Bruno Dumont est natif du Nord[1]. Il tente, en 1977, le concours de l’Institut des hautes études cinématographiques (IDHEC) qu'il ne réussit pas et s'inscrit en fac de philosophie à Lille[2]. En 1982, il enseigne la philosophie à des lycéens à Hazebrouck et à Beaucamps-Ligny, puis la culture générale à des BTS.

Débuts dans l'audiovisuel[modifier | modifier le code]

À partir de 1986 et jusqu'en 1993, Bruno Dumont se tourne vers l'audiovisuel et réalise une quarantaine de films courts, documentaires, publicitaires et institutionnels[3],[4].

Le cinéma[modifier | modifier le code]

En 1992, il signe son premier court métrage, Paris (Paris)[5] puis, l'année suivante, rédige deux projets pour le compte de la télévision : les quatre volets de la série documentaire Arthur et les fusées, ainsi qu'un scénario de court métrage, Marie et Freddy. Ces deux personnages deviennent les héros de son premier long métrage, La Vie de Jésus, qu'il écrit et réalise en 1996. Le film est récompensé par une mention spéciale Caméra d'or au festival de Cannes et par le prix Jean-Vigo en 1997.

En 1999, L'humanité reçoit les deux prix d'interprétation pour ses acteurs non professionnels, Séverine Caneele et Emmanuel Schotté, et le grand prix du jury au festival de Cannes.

Dumont quitte pour la première fois le Nord pour tourner en Californie Twentynine Palms, sélectionné au festival de Venise en 2003, puis revient dans sa région pour réaliser Flandres, sélectionné à Cannes en 2006 qui lui attribue, pour la seconde fois, son grand prix.

En 2008, il est président du jury Caméra d'or au festival de Cannes.

En 2012, il tourne Camille Claudel 1915 avec l'actrice Juliette Binoche. Le film est programmé à la Berlinale en février et sort dans les salles en France le 13 mars 2013. À l'inverse de ses habitudes, Bruno Dumont tourne ici avec une actrice célèbre mais il le justifie par la notoriété de son personnage. Dans un entretien avec Olivier Père, il explique : « J'ai toujours fait d'un paysan un paysan et d’une artiste une artiste. L'artiste Juliette Binoche m’aide à cerner l'artiste Camille Claudel[6],[7]. »

En 2013, il tourne une mini-série de 4 fois 52 minutes intitulée P'tit Quinquin pour la chaîne de télévision franco-allemande Arte. La série est sélectionnée à la Quinzaine des réalisateurs lors du festival de Cannes 2014[8],[9]. Arte soutient également son projet suivant de long métrage, Ma Loute[10], une comédie policière qui est présentée au festival de Cannes 2016 en sélection officielle et sort en même temps dans les salles de cinéma.

Le sort Jeannette, l'enfance de Jeanne d'Arc, porté par la bande-son d'Igorrr, d'après la pièce de théâtre Le Mystère de la charité de Jeanne d'Arc de Charles Péguy.

La suite de P'tit Quinquin, Coincoin et les Z'inhumains, série en 4 épisodes, est diffusée en sur Arte.

Le sort Jeanne, suite du film de 2017, cette fois accompagné par la bande-son et le jeu du chanteur Christophe.

Le , France sort en salles avec, entre autres, Léa Seydoux, Blanche Gardin et Benjamin Biolay. Le film est de nouveau porté par une musique originale signée Christophe, dans une de ses dernières compositions.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur et scénariste[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Bruno Dumont (à gauche), accompagné de l'équipe du film Ma Loute lors de sa présentation au festival de Cannes 2016.

Télévision[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hélène Lancial, « Avec sa suite de “P’tit Quinquin”, Bruno Dumont “pousse le bouchon encore plus loin” », sur lavoixdunord.fr, La Voix du Nord, .
  2. Ruben Muller, La Voix du Nord du .
  3. « Biographie » sur le site officiel de Bruno Dumont.
  4. Pour des bonbons, des tracteurs, des notaires, du jambon, des ouvriers, des briques, du charbon, etc.[réf. souhaitée]
  5. Isabelle Potel, « Bruno Dumont, 39 ans, auteur de La Vie de Jésus, présente ce film sur les damnés de la terre du Nord à travers la France. Le damné de la Bible », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. « La Berlinale invite Catherine Deneuve et Isabelle Huppert », Libération,‎ (lire en ligne).
  7. Olivier Père, « Camille Claudel 1915 : entretien avec Bruno Dumont », Blog d'Olivier Père,‎ (lire en ligne).
  8. « 46e Quinzaine des réalisateurs », sur Quinzaine des réalisateurs (consulté le ).
  9. « Bruno Dumont réalise une mini-série de fiction pour ARTE », sur pro.arte.tv, (consulté le ).
  10. « ARTE FRANCE CINÉMA COPRODUIT LES FILMS DE BRUNO DUMONT, STÉPHANE BRIZÉ, MEHMET CAN MERTOĞLU ET WHIT STILLMAN », sur Blog d'Olivier Père, (consulté le ).
  11. « Le premier Prix Saint-Germain à Hors Satan et Winter's Bone », Le Nouvel Observateur,‎ (lire en ligne).
  12. Voir sur academie-francaise.fr.
  13. « Bruno Dumont va recevoir le prix d'honneur du Festival de Locarno », sur Les Inrockuptibles, (consulté le ).
  14. François Léger, « Cannes 2019 - Découvrez le palmarès Un certain regard », sur Première, (consulté le ).
  15. « Le prix Louis-Delluc 2019 décerné à Bruno Dumont pour son film "Jeanne" », sur francetvinfo.fr, consulté le 10 décembre 2019.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Brossat et Joachim Daniel Dupuis, Bruno Dumont ou le cinéma des Z'humains, éditions L'Harmattan,
  • Maryline Alligier, Bruno Dumont : L'animalité et la grâce, éditions Rouge Profond,
  • Sommes-nous l'élégance, entretien entre Timothée Chaillou, Bruno Dumont et Didier Marcel, Éditions Paris Musées-musée d'Art moderne de la ville de Paris, 2010 (ISBN 978-2-7596-0144-8)

Liens externes[modifier | modifier le code]