Jusqu'à la garde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jusqu'à la garde
Réalisation Xavier Legrand
Scénario Xavier Legrand
Acteurs principaux
Sociétés de production KG Productions
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre drame
Durée 93 minutes
Sortie 2017

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Jusqu'à la garde est un film dramatique français écrit et réalisé par Xavier Legrand, sorti en 2017.

Il s'agit d'une suite du court métrage Avant que de tout perdre du même réalisateur.

En 2019, le film reçoit quatre Césars, dont ceux du meilleur film et de la meilleure actrice[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Miriam Besson (Léa Drucker) et Antoine Besson (Denis Ménochet) ont un fils de onze ans, Julien (Thomas Gioria). Le couple est en plein divorce. La mère veut protéger son fils et l’éloigner de son père qu’elle accuse de commettre des actes de violence sur leur enfant. Elle demande donc, lors du jugement, la garde exclusive de l’enfant, d’autant que le fils ne veut plus revoir son père. Malgré les arguments de Miriam et une lettre de Julien, la juge chargée du dossier accorde une garde partagée et contraint l’enfant à passer un week-end sur deux avec son père[2],[3],[4].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre français : Jusqu'à la garde
  • Titre international : Custody
  • Réalisation et scénario : Xavier Legrand
  • Décors : Jérémie Sfez
  • Costumes : Laurence Forgue-Lockhart
  • Photographie : Nathalie Durand
  • Son : Julien Roig, Julien Sicart et Vincent Verdoux
  • Montage : Yorgos Lamprinos

Coach de Thomas Giorai : Amour Rawiler

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Xavier Legrand avait initialement prévu de développer trois courts métrages sur le thème des violences conjugales, mais le succès du premier, Avant que de tout perdre, l'incite à fusionner les idées des deux suivants pour créer un long métrage, qui aboutit ainsi à la production de Jusqu'à la garde[6]. Le long est ainsi la suite du court, dont il reprend les personnages[6]. Léa Drucker, Denis Ménochet et Mathilde Auneveux, déjà présents au générique du court métrage, reprennent leurs rôles.

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Jusqu'à la garde

Score cumulé
SiteNote
Metacritic83/100
Rotten Tomatoes94%
Allociné4.2 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Le Figaro5.0 étoiles sur 5
CinéSéries4.0 étoiles sur 5
Télérama4.0 étoiles sur 5
Les Inrockuptibles4.0 étoiles sur 5
Critikat2.0 étoiles sur 5

En France, le site Allociné recense une moyenne des critiques presse de 4,2/5 et des critiques spectateurs à 4,1/5[7].

La presse est emballée par le film. Le Figaro évoque « un film sobre et intense, éblouissant de maîtrise. »[8]. CinéSéries parle d'un premier long-métrage « parfaitement réussi »[9]. Pour Les Inrockuptibles, « Quittant sa chrysalide de fiction au réalisme épuré, sans emphase ni fioriture (...) Jusqu’à la garde adopte progressivement les coutures du film noir. »[10]. Critikat est moins emballé : « [...] Le film répète in fine dix, quinze, vingt fois la même structure dramatique, articulée autour du duo latence-explosion. »[11].

Box-office[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Sélections[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Césars 2019 : « Jusqu’à la garde » et « Shéhérazade » triomphent », sur Le Monde, (consulté le 23 février 2019).
  2. « Jusqu'à la Garde », sur Cinéday, (consulté le 8 février 2018).
  3. « Cinéma : "Jusqu’à la garde", mensonges et manipulations sur fond de violences conjugales », Franceinfo, (consulté le 8 février 2018).
  4. « Jusqu’à la Garde », sur Allociné (consulté le 8 février 2018).
  5. (en) Release info sur l’Internet Movie Database.
  6. a et b Gauthier Jurgensen, « Jusqu'à la garde : avez-vous vu le court métrage à l’origine de ce film sur la violence conjugale ? », sur Allociné, .
  7. « Jusqu'à la garde », sur Allociné (consulté le 4 avril 2019).
  8. « Jusqu'à la garde : désamour conjugal », FIGARO,‎ (lire en ligne, consulté le 26 novembre 2018)
  9. « La Critique de Jusqu’à la garde (Film, 2018) – CinéSéries », CinéSéries,‎ (lire en ligne, consulté le 26 novembre 2018)
  10. « Jusqu'à la garde », Les Inrocks,‎ (lire en ligne, consulté le 26 novembre 2018)
  11. « Critique : Jusqu'à la garde, de Xavier Legrand - critikat.com - le site de critique de films », critikat.com - le site de critique de films,‎ (lire en ligne, consulté le 26 novembre 2018)
  12. JP's Box-Office : page du film Jusqu'à la garde consulté le 11 février 2018.
  13. « VIDEO. Mostra de Venise 2017: Lion d'or pour «The Shape of Water» de Guillermo del Toro », sur www.20minutes.fr (consulté le 8 février 2018)
  14. « Le palmarès du Festival de San Sebastián 2017 annoncé », sur www.afcinema.com (consulté le 8 février 2018)
  15. (en-US) « IFFAMACAO 2017 | AWARD LIST », sur www.iffamacao.com (consulté le 8 février 2018)
  16. « Le César des lycéens décerné à « Jusqu’à la garde » » VousNousIls », sur VousNousIls, (consulté le 4 mars 2019)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles

Source primaire

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]