César de la meilleure affiche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le César de la meilleure affiche est une ancienne récompense cinématographique française décernée par l'Académie des arts et techniques du cinéma de 1986 à 1990.

Cette récompense a disparu car il était extrêmement difficile de distinguer donc de récompenser le "véritable créateur" : celui ou celle qui a eu "l'idée" (souvent de nombreuses personnes), celui ou celle qui réalise (agence de publicité, studio de création, affichiste indépendant...)[1].

Par ailleurs, de nombreuses affiches sont importées (films étrangers et américains en particulier). Donc souvent une impossibilité d'attribuer nommément une affiche à une « personne précise », ce qui n'était pas le cas jusqu'à la fin des années 70 où de grands affichistes (René Ferracci, Jean Mascii...) interprétaient l'œuvre cinématographique (sans avoir forcément vu le film, mais à partir du scénario), on parlait alors « d'art parallèle au 7e Art » (Kouper).

Palmarès[modifier | modifier le code]

Parmi les cinq films primés[2], quatre n'ont reçu que cette récompense lors de la cérémonie des César : 37°2 le matin — malgré 10 nominations, ce qui suscita une vive déception de la part du réalisateur Jean-Jacques Beineix[3] —, Tandem[4],[5], La Petite Voleuse[6] et Cinema Paradiso[7].

Années 1980[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://next.liberation.fr/images/2020/04/10/esthetes-d-affiches_1784902
  2. Site vodkaster.com, page "César de la meilleure affiche", consulté le 6 décembre 2020.
  3. « Cesar 2011 : Jean-Jacques Beineix : "Les nominations c‘est un concept horrible, ça transforme les gagnants en perdants" », sur premiere.fr, (consulté le ).
  4. Isabelle Gibbal Hardy et l’équipe du Grand Action, « Comme avant. », sur legrandaction.com, (consulté le ).
  5. « Tandem - Palmarès », sur allocine.fr (consulté le ).
  6. « La Petite Voleuse - Palmarès », sur allocine.fr (consulté le ).
  7. « Cinema Paradiso - Palmarès », sur allocine.fr (consulté le ).
  8. Site grazia.fr, article de Sabine Maida sur le film 37°2 le matin, consulté le 9 décembre 2020.
  9. Site e-tribune.fr article de Laure Ostwalt "De l'écrit à l'écran : toute la jeunesse de ce Tandem...", consulté le 9 décembre 2020.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]