Le Sens de la fête

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Le Sens de la fête
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo du film.

Réalisation Éric Toledano
Olivier Nakache
Scénario Éric Toledano
Olivier Nakache
Acteurs principaux
Sociétés de production Quad Productions
Ten Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie dramatique
Durée 117 minutes
Sortie 2017


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Sens de la fête est un film français écrit et réalisé par Éric Toledano et Olivier Nakache, sorti en 2017.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Max, un organisateur de mariage expérimenté, doit préparer le mariage de Pierre et Héléna dans un château de prestige. Il doit faire appel à une équipe de serveurs, trouver des cuisiniers, un photographe, un orchestre et un animateur tout en gérant les demandes et les problèmes de chacun, ainsi que les siens.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Le film a eu pour titres provisoires Le grand saut et Les temps difficiles[1],[2].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

  • Le désir d'offrir un rôle principal à Jean-Pierre Bacri est un des éléments qui ont motivé les deux réalisateurs pour se lancer dans ce projet de film[3].
  • Alban Ivanov et William Lebghil, qui sont ici deux serveurs de l'équipe de Max, étaient déjà partenaires dans Les Mythos de Denis Thybaud sorti en 2011, où ils étaient deux des trois « mythos » du film, aux côtés de Ralph Amoussou (le 3e mytho) et Stéphanie Crayencour.
  • Le choix des seconds rôles et des troisièmes rôles est guidé par la proximité du bassin parisien[4].
  • Ce sera le dernier film dont Jean-Pierre Bacri a le tout premier rôle.

Tournage[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent du générique de fin de l'œuvre audiovisuelle présentée ici.Le tournage s'est déroulé en Île-de-France durant neuf semaines[5] autour de juillet 2016[6]. Une partie du tournage s'est déroulée à Paris et dans le château de Courances en Essonne (XVIIe siècle)[7]. Quelques scènes sont également tournées aux alentours de Fontainebleau.

Musique[modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

La bande originale est signée Avishai Cohen, et comprend une large majorité de séquences de jazz inédites composées pour le film. Le film est divisé en plusieurs chapitres définis par le temps qui passe tout au long de la journée du mariage. Ces repères temporels sont illustrés par de très courtes séquences où jouent exclusivement des percussions[8]. Un des teasers du film est illustré par la séquence Seven Seas extraite de l'album homonyme d'Avishai Cohen[9].

No Titre Durée
1. Seven Seas 2:42
2. Nu Nu 3:59
3. Ascension 5:20
4. Gently Disturbed 1:53
5. No Words 2:08
6. Wedding Song 3:24
7. Remembering 5:14
8. In the Stone 4:50
9. Young Hearts Run Free 4:09
10. Get Down Saturday Night 3:55
11. Can't Take My Eyes Off You 3:42
12. Meaning (Choral Version) 2:52
13. Clock 1 0:17
14. Clock 2 0:44
15. Clock 3 0:21
16. Clock 4 1:05
17. Clock 5 0:23
18. Clock 6 0:15
47:13

Musiques additionnelles[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent du générique de fin de l'œuvre audiovisuelle présentée ici.

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

En France, l'accueil critique est bon : le site Allociné recense une moyenne des critiques presse à 3,7/5[10].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau de la France France 3 020 694 entrées[11] 28
Hors France 2 180 000 entrées[12] 52

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b [xls] Liste de films agréés sur le site du CNC (onglet 2016, case E100).
  2. « Fin de tournage pour "Les Temps difficiles" avec Jean-Pierre Bacri », Tout le ciné,‎ (lire en ligne, consulté le 16 septembre 2017)
  3. AlloCine, « Les secrets de tournage du film Le Sens de la fête » (consulté le 6 novembre 2017)
  4. Le JDD, « Manickam Sritharan, homme de ménage le matin, acteur dans "Le Sens de la fête" le soir », Le Journal du dimanche,‎ (lire en ligne, consulté le 6 novembre 2017)
  5. « Nakache et Toledano terminent Le Sens de la fête », sur Cineuropa (consulté le 16 mars 2017).
  6. « L'équipe du film Le Sens de la fête au Loft », sur La Nouvelle République, (consulté le 17 juin 2017).
  7. « Essonne : le château de Courances, prestigieux décor du film « Le Sens de la fête » », leparisien.fr,‎ 2017-10-03cest17:24:11+02:00 (lire en ligne, consulté le 3 octobre 2017)
  8. « Deezer », sur Deezer (consulté le 2 janvier 2018)
  9. AlloCine, « Le Sens De La Fête TEASER "Les textos" » (consulté le 2 janvier 2018)
  10. « Le Sens de la fête », sur Allociné (consulté le 19 octobre 2017).
  11. « Le Sens de la fête », sur jpbox-office (consulté le 11 février 2018)
  12. « Le Sens de la fête », sur Unifrance (consulté le 18 janvier 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]