Le Bruit des glaçons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Bruit des glaçons
Réalisation Bertrand Blier
Scénario Bertrand Blier
Acteurs principaux
Sociétés de production Thelma Films
Manchester Films
Plateau A
Wild Bunch
Herodiade
Manchester Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre comédie noire
Durée 87 minutes
Sortie 2010

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Bruit des glaçons est une comédie noire écrite et réalisée par Bertrand Blier, sortie en 2010.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Charles Faulque, écrivain alcoolique, en dépression et en perdition, reçoit la visite impromptue de son cancer. Mais, malgré la dérive totale de sa vie, l'écrivain ne tient pas vraiment à la quitter.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Réception critique[modifier | modifier le code]

Le Bruit des glaçons est largement bien accueilli par la critique, lors de sa sortie en salles en France, obtenant une moyenne de 3,65 sur le site AlloCiné, pour 24 critiques[5]. Pour 20 Minutes, Le Parisien, Le Journal du dimanche et Première, Le Bruit des glaçons marque le retour de Bertrand Blier, qui signe un film « dans la veine ébouriffante des Valseuses », selon Le Parisien[5].

Box-office[modifier | modifier le code]

Distribué dans 363 salles à la fin de l'été 2010, Le Bruit des glaçons prend la cinquième place du box-office français la semaine de sa sortie avec 285 810 entrées[6]. Resté à l'affiche treize semaines, le long-métrage finit son exploitation avec 743 201 entrées[6] en France et 772 819 en Europe[7].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[8][modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Tournage[9][modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

  • Pascal Dusapin - Apex, Solo n°3 pour orchestre / A Quia, Concerto pour piano et orchestre / Quatuor à cordes et trio / Etudes pour piano n°3 / La Melancholia / Reverso

Anecdote[modifier | modifier le code]

Jean Dujardin avait déjà joué avec Albert Dupontel quelques années plus tôt dans le film Le Convoyeur en 2004.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]