Dheepan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dheepan
Description de cette image, également commentée ci-après

L'équipe du film au festival de Cannes 2015

Réalisation Jacques Audiard
Scénario Jacques Audiard
Thomas Bidegain
Noé Debré
Acteurs principaux
Sociétés de production Why Not Productions
Page 114
France 2 Cinéma
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 114 minutes
Sortie 2015

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Dheepan est un film français réalisé par Jacques Audiard, sorti le 26 août 2015.

Le film, qui retrace l'histoire d'un réfugié tamoul en France, est sélectionné, en compétition, au Festival de Cannes 2015 où il remporte la Palme d'or.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le réalisateur Jacques Audiard avec les comédiens Antonythasan Jesuthasan et Kalieaswari Srinivasan, lors du festival de Cannes.

Dheepan est un combattant des Tigres tamouls. La guerre civile touche à sa fin au Sri Lanka, la défaite est proche, Dheepan décide de fuir. Il emmène avec lui une femme et une petite fille qu'il ne connaît pas, espérant ainsi obtenir plus facilement l'asile politique en Europe. Arrivée à Paris, cette « famille » vivote d'un foyer d'accueil à l'autre, jusqu'à ce que Dheepan obtienne un emploi de gardien d'immeuble en banlieue. Dheepan espère y bâtir une nouvelle vie et construire un véritable foyer pour sa fausse femme et sa fausse fille. Cependant, la violence quotidienne de la cité fait ressurgir les blessures encore ouvertes de la guerre. Le soldat Dheepan va devoir renouer avec ses instincts guerriers pour protéger ce qu'il espérait voir devenir sa « vraie » famille[1].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Jacques Audiard fait un parallèle entre son film et les Lettres Persanes dans une interview sur France Culture. L'idée est que des étrangers portent un regard sur la France qu'ils découvrent[2].

Le film est vivement critiqué par l'urbaniste Christian Lacape, président de l'Association des consultants en aménagement et développement des territoires, qui le qualifie de « film dégueulasse qui utilise les cités HLM comme décor de la soif de violence du réalisateur », estimant que la cité présentée « sans employés des HLM ou de la Ville, sans travailleurs sociaux, sans associations et sans commerces, n’existe pas »[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]