Tenue de soirée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tenue de soirée
Réalisation Bertrand Blier
Scénario Bertrand Blier
Acteurs principaux
Sociétés de production Hachette Première et Cie
Ciné Valse
Les Productions Philippe Dussart
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre comédie dramatique
Durée 84 minutes
Sortie 1986


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Tenue de soirée est une comédie dramatique française écrite et réalisée par Bertrand Blier, sortie en 1986.

Résumé[modifier | modifier le code]

Antoine (Michel Blanc) et Monique (Miou-Miou) forment un couple à la dérive, malgré l'amour qu'Antoine porte à Monique. Un soir alors qu'ils se trouvent dans un bal, elle houspille violemment son compagnon en lui reprochant sa situation désastreuse : ceux-ci en sont effectivement réduits à vivre été comme hiver dans une caravane vétuste.

Un inconnu nommé Bob (Gérard Depardieu) assiste à la scène et intervient inopinément en giflant Monique tout en prenant la défense d'Antoine, puis en lui jetant une liasse de billets de banque. Devant le bagou et le charisme de cet homme, le couple accepte de le suivre dans le cambriolage de maisons bourgeoises. Un trio se met alors en place et Bob semble plus intéressé par Antoine que par Monique. Cette dernière voyant son niveau de vie augmenter grâce à la présence de Bob, encourage même Antoine à céder aux sollicitations de ce « mastodonte » qui souhaite entreprendre une relation homosexuelle avec lui.

Antoine finit par céder à ses avances… mais il perd Monique qui sera peu après, « vendue » par Bob à un proxénète du nom de Pedro (Michel Creton). Bob domine et manipule Antoine puis le pousse à se travestir. Mais leur relation se dégrade rapidement, notamment du fait des infidélités de Bob et Antoine en arrive à le menacer puis à le blesser avec un revolver. Ils retrouvent par la suite Monique et, dans la scène finale, le trio gagne sa vie en se prostituant, les deux hommes devenant tous deux travestis.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • La sortie en salles de Tenue de soirée a surtout été marquée par un slogan provocateur « Putain de film ! » qui apparaissait sur les affiches en quatre fois plus gros que le titre, au point que certains spectateurs le prennent justement pour le titre. D'une crudité inattendue pour l'époque, cette campagne contribua à attirer l'attention sur le film et aide à son succès commercial[3]. D'ailleurs, dans le film Grosse Fatigue de Michel Blanc, où il joue son propre rôle, un homme lui parlant de sa carrière désigne le film sous le titre Putain de film !.
  • Le film a été interdit aux moins de 13 ans lors de sa sortie en salles en raison des « dialogues, ainsi que plusieurs scènes de ce film peuvent heurter certaines sensibilités notamment celles des jeunes adolescents »[4]. Depuis 1990, le palier d'interdictions des longs-métrages est réévalué sur le territoire français, Tenue de soirée a obtenu la mention tous publics.
  • Ce film donne l'occasion à Michel Blanc de changer son image lorsque son personnage se rase la moustache (pour pouvoir ainsi s'habiller en femme). Il en sera de même plus tard pour Gérard Jugnot, son vieux camarade, dans le film Tandem.
  • Une archive vidéo du tournage récemment redécouverte dévoile le bon mot improvisé entre deux prises par Gérard Depardieu la première fois que Michel Blanc s'est présenté à l'équipe entièrement travesti en femme : "C'est La Cage aux Folles... Non, le "cageot folle"."

Accueil[modifier | modifier le code]

Tenue de soirée totalise 3 144 799 entrées en France lors de sa sortie en salles, dont 823 433 entrées sur Paris où il resta deux semaines en tête du box-office[5]. Il est l'un des plus grands succès de Bertrand Blier derrière Les Valseuses (5 726 031 entrées en 1974)[6].

Le film connaît une sortie aux États-Unis, rapportant 925 952 $[7].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « TENUE DE SOIREE : Visas et Classification », (consulté le 5 février 2020).
  2. Christophe Carrière, Patrick Dewaere : Une vie, Éditions Balland, juin 2012, page 231.
  3. « 10 slogans vulgos », sur Challenges, (consulté le 30 novembre 2018).
  4. Affiche du film
  5. « Tenue de soirée », sur JP’s Box-Office (consulté le 30 novembre 2018).
  6. « Les Valseuses », sur JP’s Box-Office (consulté le 30 novembre 2018).
  7. « Ménage (1986) », sur Box Office Mojo, IMDb (consulté le 6 février 2020).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :