Les Rivières pourpres (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Rivières pourpres.
Les Rivières pourpres
Réalisation Mathieu Kassovitz
Scénario Mathieu Kassovitz
Jean-Christophe Grangé
Acteurs principaux
Sociétés de production Gaumont
Légende Entreprises
TF1 Films Production
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Thriller
Durée 105 minutes
Sortie 2000

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Rivières pourpres est un thriller policier français de Mathieu Kassovitz sorti en 2000, d'après le roman éponyme de Jean-Christophe Grangé. L'un de ses thèmes est l'eugénisme[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Légende vivante de la police française, le commissaire Pierre Niémans (Jean Reno) se rend dans la ville universitaire de Guernon, afin d'enquêter sur le meurtre du bibliothécaire de la faculté locale, dont le corps a été retrouvé dans la montagne, suspendu dans le vide et sauvagement mutilé. Dans la petite ville de Sarzac, à environ 200 km de Guernon, le jeune lieutenant Max Kerkérian (Vincent Cassel) enquête quant à lui sur la profanation de la tombe d'une certaine Judith Hérault, décédée dans un accident de la circulation en 1982, à l'âge de 10 ans. À Guernon, Niémans découvre un second cadavre, qui porte les mêmes traces de mutilation que la première victime. Il n'est autre que le suspect recherché par Kerkérian.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Le corps présent au début du générique du film est entièrement réalisé en silicone par l'équipe de Jean-Christophe Spadaccini, Denis Gastou et Pascal Molina. C'est la première fois dans l'Histoire du Cinéma français qu'un accessoire aussi réaliste était filmé d'aussi près. Ce faux corps était si crédible de Mathieu Kassowitz décida de réaliser le générique du film uniquement avec des gros plan du cadavre, en plus de ceux exigés par l'histoire (scène de morgue). Les plans suivants réalisés par hélicoptère sont tournés durant la phase de postproduction[3].

Lieux de tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a débuté le 25 octobre 1999 et s'est terminé en mars 2000. Le film a principalement été tourné en :

Sortie vidéo[modifier | modifier le code]

Dans l'édition 2 DVD Gaumont "THX" (N°disque 3 333297 870818) il existe 7 bonus cachés dissimulés dans les 2 disques.

  • 1 (2 jingle Mastery) - Cliquer sur les bords inférieurs gauche et droite sur le menu principal du disque 1
  • 2 (Making of du DVD) - Cliquer sur le spot dans Autopsie
  • 3 (Maquillage du second cadavre) - Autopsie/Cadavre : sélectionner la "C" de Cadavre
  • 4 (Entraînement de Vincent Cassel) - Autopsie/Baston : sélectionner le levier gauche
  • 5 (Clip Making of) - Autopsie/Poursuite : sélectionner le "P" de Poursuite
  • 6 (autre jingle Mastery) - Cliquer sur l'avant-dernier siège en haut à droite dans Autopsie
  • 7 (filmo Farid Kermici) - Dans Story-Boards, cliquer en haut à droite de l'image (un bonhomme apparaît)

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau de la France France[4] 3 255 184 entrées - -
Drapeau des États-Unis États-Unis[5]
Drapeau du Canada Canada
594,966 $ - -
Monde Monde[5] 60 094 966 $ - -

Autour du film[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. www.ecrannoir.fr Les Rivières pourpres
  2. http://www.cnc.fr/web/fr/rechercher-une-oeuvre/-/visa/97248
  3. Version commentée du DVD.
  4. « Les Rivières pourpres », sur JP's Box-Office (consulté le 2 novembre 2016)
  5. a et b (en) « Les Rivières pourpres », sur Box Office Mojo (consulté le 2 novembre 2016)
  6. « Rapport d'accident du 9 février 2005 - hélicoptère immatriculé F-GIBK », sur bea.aero, (consulté le 13 février 2016)
  7. « Rapport de l'accident du 1er mars 2013 à l'hélicoptère Eurocopter SA316B immatriculé F-GPGM », sur Bureau d'enquêtes et analyses, (consulté le 13 février 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]