André Maroselli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

André Maroselli
Fonctions
Sénateur de la Haute-Saône
Député de la Haute-Saône
Maire de Luxeuil-les-Bains
Successeur Jacques Maroselli
Conseiller général du canton de Luxeuil-les-Bains
Biographie
Nom de naissance Don Jean André Maroselli
Date de naissance
Lieu de naissance Rutali (Corse)
Date de décès (à 77 ans)
Lieu de décès Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône)
Nationalité Française
Enfants Jacques Maroselli
Profession Administrateur de sociétés

André Maroselli, né le à Rutali (Corse) et mort le à Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône)[1], est un homme politique français. Il a exercé la profession d'administrateur de sociétés. Il fut avec Henri Prêtre le premier sénateur de la Haute-Saône de la Cinquième République.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il participe à la Première Guerre mondiale. Il est élu sénateur en 1935. À sa demande il est mobilisé en 1939 et nommé lieutenant colonel de réserve dans l’armée de l’Air.

Il est placé sous surveillance par la Gestapo. Arrêté en 1942, il est détenu à Fresnes comme otage. Il participe à la Résistance. Il est le premier sénateur à rejoindre de Gaulle à Londres en 1943. Il préside le comité central d’aide aux prisonniers et à ce titre se rend aux États-Unis pour récolter des vivres et des vêtements.

À la Libération, il devient membre des deux Assemblées nationales constituantes (1945-1946) puis est élu député radical de la Haute-Saône en 1946. Il redevient sénateur en 1952 et retourne au Palais-Bourbon en 1956. Il retrouve un siège au Sénat en 1959 et exerce ce mandat pendant neuf ans dans le groupe de la Gauche démocratique. Il a également siégé au Sénat de la Communauté.

Il a été maire de Luxeuil-les-Bains depuis le jusqu'à sa révocation par le Gouvernement de Vichy[2] et réélu à la Libération, demeura en poste jusqu'à son décès.

Conseiller d'arrondissement en 1928, il est élu, le , conseiller général du canton de Luxeuil-les-Bains et vice-président du conseil général de la Haute-Saône en 1932. Il demeure conseiller général jusqu'à la suppression des conseils généraux en 1940, puis est rélu de 1945 à son décès.

Il est le père de Jacques Maroselli qui fut député FGDS en 1967-1968 et lui succéda comme maire de Luxeuil-les-Bains à son décès[3] jusqu'en 1989.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Le sabotage de notre aviation, cause principale de notre défaite, Paris 1941
  • Des prisons de la Gestapo à l'Exil édité à Alger vers 1943.

Fonctions gouvernementales[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mort de M. André Maroselli, ancien ministre : M. André Maroselli, ancien sénateur et ancien député de la Haute-Saône, ancien ministre, maire de Luxeuil-les-Bains, est décédé dans cette ville le 7 avril », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 12 mars 2020).
  2. « Arrêté portant démission d'office de M. Maroselli », Journal officiel de l'État français, no 256,‎ , p. 3548-3549 (lire en ligne, consulté le 12 mars 2020), disponible sur Gallica.
  3. « M. Jacques Maroselli est élu maire de Luxeuil », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 12 mars 2020).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]