Dominique Gillot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gillot.

Dominique Gillot
Illustration.
Dominique Gillot en 2016.
Fonctions
Sénatrice du Val-d'Oise
Élection 25 septembre 2011
Groupe politique SOC
Successeur Rachid Temal (élu)
Maire d'Éragny

(13 ans et 17 jours)
Élection 18 mars 2001
Réélection 9 mars 2008
Prédécesseur Muriel de Coster (UDF)
Successeur Thibault Humbert (UMP)
Secrétaire d'État chargée des personnes âgées et des personnes handicapées
auprès de la ministre de l'Emploi et de la Solidarité

(1 mois et 20 jours)
Président Jacques Chirac
Premier ministre Lionel Jospin
Gouvernement Gouvernement Lionel Jospin
Prédécesseur Poste créé
Successeur Paulette Guinchard-Kunstler
Secrétaire d'État chargée de la Santé et de l'Action sociale
auprès de la ministre de l'Emploi et de la Solidarité

(1 an, 6 mois et 10 jours)
Président Jacques Chirac
Premier ministre Lionel Jospin
Gouvernement Gouvernement Lionel Jospin
Prédécesseur Bernard Kouchner
Successeur Bernard Kouchner
Députée de la 2e circonscription du Val-d'Oise

(2 ans, 2 mois et 16 jours)
Élection
Prédécesseur Christian Gourmelen (UDF)
Successeur Jean-Pierre Pernot (PS)
Conseillère générale du Val-d'Oise
élue dans le canton de Cergy-Sud

(26 ans, 6 mois et 14 jours)
Prédécesseur Création du canton
Successeur Antoine Bonneval
Biographie
Date de naissance (69 ans)
Lieu de naissance Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines)
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste
Profession Institutrice

Dominique Gillot est une femme politique française membre du Parti socialiste français, née le à Conflans-Sainte-Honorine.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Élue députée du Val-d'Oise le 1er juin 1997, elle entre au gouvernement Jospin comme secrétaire d'État à la santé le 28 juillet 1999.

Elle est ensuite nommée secrétaire d'État aux personnes âgées et aux personnes handicapées le 7 février 2001.

En mars 2001, elle conserve son mandat de conseillère générale du Val-d'Oise, élue du canton de Cergy-Sud. Cette même année, elle devient maire d'Éragny en battant la maire sortante, Muriel De Coster, avec 50,03 % (soit 3 voix d'avance). Lors de l'élection partielle de 2002 elle est facilement réélue maire avec 53,36 % des voix (avec plus de 400 voix d'avance cette fois).

En juin 2002, elle se représente comme député, mais est battue par Axel Poniatowski, maire de L'Isle-Adam. En 2007, les militants socialistes lui préfèrent le maire de Cergy, Dominique Lefebvre, comme candidat aux élections législatives (lui aussi battu par Axel Poniatowski).

Elle est vice-présidente de la Communauté d'Agglomération de Cergy-Pontoise. Elle est réinvestie par le PS pour les élections municipales et cantonales des 9 et 16 mars 2008. Elle remporte les élections municipales d'Éragny dès le 9 mars où les habitants la confortent dans son rôle de maire avec plus de 1 000 voix d'avance sur son adversaire Muriel De Coster. Dominique Gillot ressort victorieuse de ce scrutin avec 55,97 % des voix contre 39,44 % sur la candidate de droite. Pareillement, le 16 mars, une semaine après son élection à la tête de la municipalité, elle est réélue conseillère générale du Val-d'Oise pour le canton de Cergy-Sud avec 60,3 % des voix.

Le 25 septembre 2011, Dominique Gillot est élue sénatrice du Val d'Oise par les Grands électeurs aux côtés notamment d'Alain Richard et Robert Hue. Elle est rapporteure du projet de loi ESR.

Au cours d'une campagne interne, les socialistes d'Eragny-sur-Oise la qualifie à une très grande majorité pour être la future tête de liste aux élections municipales de mars 2014[réf. nécessaire]. Elle est battue lors des municipales par le candidat UMP Thibault Humbert. Elle ne recueille que 39,27 % des voix au second tour. À la suite de cette défaite, elle décide de ne plus siéger au conseil municipal.

Elle est membre du conseil d'administration de la Fondation Royaumont[1].

Après la victoire de Benoît Hamon à la primaire citoyenne de 2017, elle est nommée responsable thématique « Handicap » de sa campagne présidentielle[2],[3].

Détails des mandats et fonctions[modifier | modifier le code]

  • 1re vice-présidente du conseil général du Val-d'Oise à la culture et à la commission permanente
  • Ancienne conseillère générale du Val-d'Oise de Cergy-Sud élue en 1979, réélue en 1985, 1987, 1988, 1994, 2001 et 2008, démissionne en octobre 2011
  • Titulaire de la Commission permanente
  • Titulaire de la 3e commission Environnement
  • Titulaire de la 4e commission Santé - Affaires sociales - Logement.
  • Suppléante du groupe PS de la 8e commission Développement urbain.
  • Maire d'Éragny (2001 - 2014)
  • 1re vice-présidente de la communauté d'agglomération chargée des finances
  • Présidente de la base de loisirs de Cergy-Neuville
  • Vice-présidente de Ville Banlieue
  • 1er octobre 2011 -  : sénatrice du Val-d'Oise (Île-de-France)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]