Henri Laforest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Henri Laforest
Fonctions
Député 1951-1958
Gouvernement IVe République
Groupe politique RRRS
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Nontron (Dordogne, France)
Date de décès (à 84 ans)
Lieu de décès Nontron (Dordogne, France)
Résidence Dordogne

Henri Laforest, né le à Nontron et mort le dans la même commune, est un homme politique français, membre du Parti radical.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Georges Laforest, ingénieur, et Emma Picaud (fille du docteur André Picaud et de Marthe Pabot du Chatelard) est docteur en droit et diplômé de Sciences-Po.

Avocat à la cour d'appel de Paris avant la guerre, il est conseiller général, élu dans le canton de Mareuil, de 1937 à 1940.

Sous l'Occupation, il devient directeur de cabinet de Pierre Cathala, ministre secrétaire d’État à l’Économie nationale et aux Finances dans le cabinet Laval.

Résistant en 1944, il est membre de l'Armée secrète dans le maquis alpin.

Il est député radical de la Dordogne de 1951 à 1958, maire de Nontron de 1953 à 1977 et conseiller général du canton de Nontron de 1954 à 1979.

Il appartient au deuxième gouvernement Faure, successivement comme secrétaire d'État aux relations avec les États associés du 1er mars au 20 octobre 1955, puis secrétaire d'État à la Défense nationale et aux Forces armées du 20 octobre 1955 au 24 janvier 1956. Il est ensuite secrétaire d'État aux Forces armées (Air) dans les gouvernements Mollet, du 31 janvier 1956 au 21 mai 1957, puis Bourgès-Maunoury du 17 juin au 30 septembre 1957. À ce titre, il signe l'acte de création des commandos de l'air.

Henri Laforest meurt en 1989, âgé de 84 ans, à Nontron.

Sources[modifier | modifier le code]