Paul Giacobbi (homme politique, 1896-1951)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paul Giacobbi.
Paul Giacobbi
Image illustrative de l'article Paul Giacobbi (homme politique, 1896-1951)
Fonctions
Ministre d'Etat chargé de la Fonction publique et de la Réforme administrative

(10 jours)
Gouvernement Henri Queuille II
Prédécesseur Jean Biondi
Successeur Pierre Métayer
Ministre de l'Éducation nationale

(4 mois et 5 jours)
Gouvernement Charles de Gaulle II
Prédécesseur René Capitant
Successeur Marcel-Edmond Naegelen
Ministre des Colonies

(1 an, 1 mois et 5 jours)
Gouvernement Charles de Gaulle I
Prédécesseur René Pleven
Successeur Jacques Soustelle
Député de la Corse

(5 ans, 5 mois et 15 jours)
Réélection 21 octobre 1945
Successeur Jacques Faggianelli
Sénateur de la Corse

(6 ans, 11 mois et 23 jours)
Réélection 23 octobre 1938
Prédécesseur Joseph Giordan, François Pitti-Ferrandi
Conseiller général du canton de Vezzani

(5 ans, 10 mois et 23 jours)
Prédécesseur régime de Vichy
Successeur François Giacobbi

(12 ans, 4 mois et 1 jour)
Prédécesseur Jean Griscelli
Successeur régime de Vichy

(1 an, 11 mois et 29 jours)
Prédécesseur Jean Griscelli
Successeur Jean Griscelli
Maire de Venaco

(18 ans, 5 mois et 29 jours)
Réélection 3 mai 1925
Prédécesseur Marius Giacobbi, indirectement
Successeur régime de Vichy

(5 ans, 10 mois et 23 jours)
Prédécesseur régime de Vichy
Successeur François Giacobbi, indirectement
Biographie
Date de naissance
Date de décès (à 55 ans)
Résidence Corse

Paul Joseph Marie Giacobbi, né le à Venaco (Corse) et mort le , est un homme politique français.

Paul Joseph Marie Giacobbi est le fils de Marius Giacobbi, député et sénateur de Corse, le père de François Giacobbi, député de Corse et sous-secrétaire d'État dans les années 1950, le grand-père de Paul Giacobbi, actuel député de Haute-Corse.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Membre du Parti radical, Paul Joseph Marie Giacobbi est élu maire de sa commune natale en février 1922. C'est alors le plus jeune édile de France. Il devient conseiller général en 1925, puis sénateur en 1939 jusqu'en 1945. Au Sénat, il fait partie de plusieurs commissions, notamment celle de la législation. Il vote contre les pleins pouvoirs à Philippe Pétain le 10 juillet 1940.

Maire de Venaco, il est destitué par le gouvernement de Vichy. Il participe à la libération de son île natale dont il préside le Conseil général de 1945 à 1951.

Membre de l'Assemblée consultative provisoire siégeant à Alger jusqu'en juillet 1944, il est élu député radical-socialiste, puis RPF, de la Corse de 1945 à 1951, il est ministre à plusieurs reprises sous la IVe République et président de l’intergroupe RPF de 1947 à 1949.

Fonctions gouvernementales[modifier | modifier le code]