Marcel Champeix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Marcel Champeix
Illustration.
Fonctions
Président du groupe socialiste au Sénat

(6 ans et 11 jours)
Prédécesseur Antoine Courrière
Successeur André Méric
Secrétaire d'État aux Affaires algériennes

(1 an, 7 mois et 30 jours)
Président René Coty
Gouvernement Guy Mollet
Maurice Bourgès-Maunoury
Sénateur français

(33 ans, 10 mois et 3 jours)
Élection
Réélection



Circonscription Corrèze
Groupe politique SFIO puis SOC
Député français

(1 an, 1 mois et 6 jours)
Élection 21 octobre 1945
Réélection 2 juin 1946
Circonscription Corrèze
Groupe politique SFIO
Maire de Masseret

(37 ans, 9 mois et 27 jours)
Élection 13 mai 1945
Réélection 26 octobre 1947
3 mai 1953
15 mars 1959
21 mars 1965
21 mars 1971
20 mars 1977
Prédécesseur Jean Lajeunesse
Successeur Gilles Gorse
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Masseret (Corrèze, France)
Date de décès (à 91 ans)
Lieu de décès Limoges (Haute-Vienne, France)
Nationalité Française
Parti politique SFIO, PS

Marcel Champeix
Maires de Masseret

Marcel Champeix, né le à Masseret (Corrèze) et mort le à Limoges (Haute-Vienne), est un homme politique et résistant français. Membre de la SFIO puis du PS, il est notamment secrétaire d'État aux Affaires algériennes de 1956 à 1957 et président de groupe au Sénat de 1974 à 1980.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et résistance contre l'occupant[modifier | modifier le code]

Au terme de ses études secondaires effectuées à Tulle, Champeix devient directeur de services industriels. Militant socialiste dès 1924, il est proche des idées de Guy Mollet. Mobilisé en septembre 1939 comme officier de réserve, son courage au combat lui vaut la croix de guerre. Marcel Champeix participe à la Résistance intérieure pendant la Seconde Guerre mondiale. Il est arrêté à Toulouse dans l'imprimerie d'un journal clandestin. Détenu d'abord au camp de Compiègne, il est déporté à Mauthausen.

Engagement politique[modifier | modifier le code]

À la Libération, en mai 1945, il devient maire de Masseret, puis en octobre suivant, conseiller général du canton d'Uzerche[1], mandat que son père détient avant la guerre durant près de trente ans.

Il entame par la suite une longue carrière nationale, devenant député dans l'Assemblée constituante de 1945 et celle de 1946, puis sénateur jusqu'en 1980[2],[3]. Il entre dans des gouvernements de la Quatrième République sous Guy Mollet et Maurice Bourgès-Maunoury, dans lesquels il s'occupe de la difficile question algérienne. Les institutions lui permettent de conserver son mandat parlementaire ; il devient président du groupe socialiste au Sénat en 1974. Battu lors des élections sénatoriales de 1980, il ne se représente pas à la mairie de Masseret lors des élections municipales de 1983.

Détail des mandats et fonctions[modifier | modifier le code]

Récapitulatif des fonctions politiques exercées par Marcel Champeix :

  • Secrétaire d'État aux Affaires algériennes (1956-1957)
  • Député de Corrèze (1945-1946)
  • Sénateur de Corrèze (1946-1980)
  • Vice-président du conseil régional du Limousin (1973)
  • Conseiller général de Corrèze (1945-1973)
  • Maire de Masseret (1945-1983)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Pays d'Uzerche de Louis Bournazel, Éditions Lemouzi.
  2. Page de Marcel Champeix sur le site officiel de l'Assemblée nationale.
  3. Page de Marcel Champeix sur le site officiel du Sénat.