Jacques Augarde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jacques Augarde
Fonctions
Sénateur

(7 ans)
Président Vincent Auriol
René Coty
Premier ministre René Pleven
Henri Queuille
Edgar Faure
Antoine Pinay
René Mayer
Joseph Laniel
Pierre Mendès France
Guy Mollet
Maurice Bourgès-Maunoury
Félix Gaillard
Groupe politique Mouvement républicain populaire
Député des anciens départements d'Algérie

(1 an, 7 mois et 24 jours)
Président Vincent Auriol
Premier ministre Georges Bidault
Henri Queuille
René Pleven
Député des Citoyens français du Maroc

(5 mois et 25 jours)
Président Félix Gouin (également premier ministre)
Georges Bidault (également premier ministre)
Vincent Auriol
Premier ministre Léon Blum
Prédécesseur
Jean Léonetti
Louis Dumat
Pierre Parent
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Agen (France)
Date de décès (à 98 ans)
Lieu de décès Paris (France)
Parti politique Mouvement républicain populaire
Résidence Maroc
puis Algérie

Jacques Augarde, né le à Agen en France et mort le à Paris, est un journaliste et un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques Augarde était fils de Louis Augarde, médecin militaire, et de son épouse, née Marthe Rozès.

Ancien évadé de France et prisonnier en Espagne, il rejoint les troupes françaises au Maroc en 1943. Après la campagne d'Italie, il débarque à Saint-Tropez avec le 1er groupement de tabors marocains (1er GTM), le 19 août 1944, et participe à la libération du territoire.

Député MRP des citoyens français du Maroc (1945-1946), puis de Constantine (Algérie française) puis sénateur, en dernier lieu au titre du Centre républicain, de ce département de 1951 à 1959, il fut sous-secrétaire d'État à la présidence du Conseil, chargé des affaires musulmanes en 1947-1948 du gouvernement Robert Schuman (1).

Il a été maire de Bougie de 1947 à 1962, année de l'indépendance de l'Algérie. Il a siégé au Conseil général de 1949 à 1962. Il a été actif dans les milieux des rapatriés. Son intérêt pour l'Afrique l'a amené à siéger à l'Académie des sciences d'outre-mer.

Décorations[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Une adaptation cinématographique réalisée par Georges Péclet est sortie en 1954

Liens externes[modifier | modifier le code]