Paul Anxionnaz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Paul Anxionnaz
Illustration.
Fonctions
Député 1946-1951
puis 1956-1958
Gouvernement IVe république
Groupe politique RRRS
Biographie
Date de naissance
Date de décès (à 94 ans)
Résidence Marne

Paul Anxionnaz est un homme politique français, né le à Aime (Savoie) et mort le à Louveciennes (Yvelines). Il a fait partie des forces françaises libres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de polytechnique, il a été professeur de lycée. Attaché de l'air à Copenhague puis Bucarest en 1939-1940, rallié à la France libre, il représente celle-ci en Hongrie jusqu'à son expulsion. Participant à X-Libre[1], il est ensuite chef d'état-major des forces aériennes de la France libre au Moyen Orient. Son frère, René Anxionnaz, également diplômé de polytechnique, fit partie des premiers chercheurs à travailler sur des prototypes d'avion à réaction[2].

Avant guerre, Paul Anxionnaz avait été conseiller général radical de Moûtiers en Savoie. Il devient à la Libération délégué (député) à l'Assemblée consultative provisoire avant d'être élu député dans la Marne. Il est secrétaire général du parti radical de 1945 à 1948 et de 1955 à 1957. Il a aussi été administrateur de la Société des avions Marcel Dassault-Bréguet Aviation de 1968 à 1977[2].

Il est initié en franc-maçonnerie au sein de la loge parisienne « Liberté » du Grand Orient de France en 1926, il est élu grand-maître de l’obédience en 1964 pour un premier mandat d'une année, puis en 1966 pour un second de trois. Il dirige avec Fred Zeller et Jacques Mitterand l'obédience au cours de la crise politique et sociale que traverse la France en mai 1968[3].

Fonctions[modifier | modifier le code]

Paul Anxionnaz occupe plusieurs mandats politique[2] et maçonnique durant sa carrière.

  • Secrétaire d'État aux Forces armées (Marine) du gouvernement Guy Mollet (du 31 janvier 1956 au 11 juin 1957)
  • Député radical de la Marne (1946-1951, 1956-1958)
  • Conseiller municipal de Châlons-sur-Marne (1951-1956)
  • Grand Maître du Grand Orient de France (1964-1965 et 1966-1969)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bernard Lévi, « Une racine d'X-Résistance : le groupe X-Libre (1941-1944) », La Jaune et la Rouge, no 601,‎ , p. 52-53 (lire en ligne).
  2. a b et c « Paul Anxionnaz », sur Base Sycomore de l’Assemblée nationale (consulté le 11 mars 2016).
  3. André Combes, 1914-1968. La franc-maçonnerie, cœur battant de la république., Éditions Dervy, coll. « L'univers maçonnique », , 250  p. (ISBN 979-10-24202464), p. 116Voir et modifier les données sur Wikidata.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]