Robert Lecourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Robert Lecourt
Image illustrative de l'article Robert Lecourt
Fonctions
Parlementaire français
Député 1945-1959
Gouvernement IVe République-Ve République
Groupe politique MRP (1945-1958)
RPCD (1958-1959)
Vice-président du Conseil des ministres
Ministre de la Justice
13 février 194928 octobre 1949
Président Vincent Auriol
Gouvernement Queuille I
Prédécesseur André Marie
Successeur René Mayer
Ministre d'État
8 janvier 195924 août 1961
Président Charles de Gaulle
Gouvernement Michel Debré
Membre du Conseil constitutionnel
14 septembre 19791er mars 1989
Prédécesseur Paul Coste-Floret
Successeur Jean Cabannes
Biographie
Date de naissance 19 septembre 1908
Date de décès 9 août 2004 (à 95 ans)
Résidence Seine
puis Hautes-Alpes

Robert Lecourt est un homme politique français, né le 19 septembre 1908 à Pavilly (Seine-Inférieure, auj. Maritime) et mort le 9 août 2004 à Boulogne-Billancourt.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études au collège Jean-Baptiste-de-La-Salle de Rouen, il étudie le droit à l'Université de Rouen et devient avocat à Rouen puis à la Cour d’appel de Paris en 1932.

Il est président de la Jeunesse du Parti démocrate populaire en 1936. Lieutenant au fort de Saint-Cyr en 1939, il participe ensuite activement à la Résistance. Il est membre du comité directeur du mouvement Résistance.

Membre des deux Assemblées nationales constituantes, il est ensuite élu député MRP de la Seine, mandat qu’il conserve pendant les trois législatures de la IVe République. Il a présidé le groupe MRP de l’Assemblée nationale. En 1958, il est élu député dans la première circonscription des Hautes-Alpes.

Il fut aussi membre de l'Amicale du MRP jusqu'à son décès.

Fonctions gouvernementales[modifier | modifier le code]

Autres fonctions judiciaires[modifier | modifier le code]

En 1962, il est nommé juge à la Cour de justice des Communautés européennes à Luxembourg, juridiction qu’il préside de 1967 à 1976. Dès le 4 septembre 1979, il remplace Paul Coste-Floret, décédé, au Conseil constitutionnel et y siège jusqu'au 1er mars 1989.

Publications[modifier | modifier le code]

On lui doit diverses publications juridiques :

  • Manuel de la responsabilité des architectes et entrepreneurs, Dunod, Paris, 1936
  • Le Juge devant le Marché commun, Genève, 1970
  • La Réintégrande et les Actions possessoires
  • L'Europe des juges, E. Bruylant, Bruxelles, 1976

Décorations[modifier | modifier le code]

Compléments[modifier | modifier le code]