Fort de Saint-Cyr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fort de Saint-Cyr
Image illustrative de l'article Fort de Saint-Cyr
Description
Type d'ouvrage Fort Séré de Rivières de 1re génération
Dates de construction 1874 - 1877
Ceinture fortifiée Paris
Utilisation
Utilisation actuelle .
Propriété actuelle Ministère de la culture
Garnison
Armement de rempart
Armement de flanquement
Organe cuirassé
Modernisation béton spécial
Programme 1900
Dates de restructuration
Tourelles
Casemate de Bourges
Observatoire
Garnison
Programme complémentaire 1908
Coordonnées 48° 47′ 34″ N 2° 01′ 52″ E / 48.7928, 2.03124 ()48° 47′ 34″ Nord 2° 01′ 52″ Est / 48.7928, 2.03124 ()  

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Fort de Saint-Cyr

Le fort de Saint-Cyr, situé dans la commune de Montigny-le-Bretonneux (Yvelines), est l'un des forts militaires construits à la fin du XIXe siècle pour assurer la défense de Paris. Après la Première Guerre mondiale, le fort sert à l'armée de station météorologique et de dépôt d’armements. Classé monument historique en 1992, il est aujourd'hui utilisé pour la conservation de films de la Cinémathèque française.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1870, la France est en partie occupée par les armées prussiennes qui purent combattre jusqu'aux portes de Paris et assiéger la capitale pendant plusieurs mois. Versailles était entièrement occupée par les Allemands qui s'installèrent dans le château. À la suite de cette cuisante défaite, il est mis en place le système Séré de Rivières qui permit notamment la construction de fortifications pour défendre Paris. Au total, ce sont 18 forts, 5 redoutes et 34 batteries qui ont été construits entre 1874 et 1881.

Le 27 mars 1874, la loi prévoit la construction du fort de Saint-Cyr destiné à protéger la pointe Sud-Ouest de Paris et de protéger Versailles et le camp de Satory, d'interdire le plateau de Trappes et la vallée du Rû de Gally, ainsi que contrôler les voies ferrées venant du Havre et de Tours. Il était soutenu par les batteries de Bois d'Arcy, Saint-Cyr et de Bouviers (Guyancourt). Le fort était implanté sur la commune de Bois-d'Arcy. Actuellement, il est sur la commune de Montigny-le-Bretonneux après des modifications de limites territoriales entre les deux communes[1].

La construction du fort de Saint-Cyr débute en mai 1875 et s'achève en 1879, année où les premières troupes armées y sont installées. Il peut accueillir 26 officiers, 56 sous-officiers et 1406 soldats. Sa défense est assurée par 90 pièces d'artillerie[2]. En cas de conflit, ses réserves lui permettent une autonomie de trois mois pour les vivres et de six mois pour l'eau[3].

Station météorologique[modifier | modifier le code]

Après la Première Guerre mondiale, le fort sert de station météorologique militaire et de dépôt d’armements. Une école de météorologie civile occupe les lieux à partir de 1944.

Les archives cinémathèque[modifier | modifier le code]

Grâce à Henri Langlois, 40 000 copies de la collection de la Cinémathèque française sont stockées dans le fort de Saint-Cyr, mis à disposition par le ministère de la culture[4].

Les archives photographiques[modifier | modifier le code]

Depuis 1982 le fort est affecté au Ministère de la culture et les locaux abritent les fonds d'archives photographiques[5],[6].


Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Les dispositifs Séré de Rivières dans les Yvelines :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Édouard Stéphan, Saint-Quentin-en-Yvelines : Cartes postales et histoire Locales, 1980.
  2. Le fort de Saint-Cyr sur Fortiff.be
  3. Site de la ville de Montigny Le Bretonneux
  4. La Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine - Collections films
  5. Montigny Le Bretonneux - Découvrir le patrimoine
  6. La Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine - Archives photographiques