Joseph Chaumié

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chaumié.
Joseph Chaumié.

Joseph Chaumié est un homme politique français né à Agen le 17 mars 1849 et mort à Clermont-Dessous le 18 juillet 1919.

Biographie[modifier | modifier le code]

Défenseur des républicains poursuivis après le 16 mai 1877, maire d'Agen en 1896, sénateur du Lot-et-Garonne de 1897 à 1919, il joue un rôle important dans la vie politique de la France, Fondateur avec Waldeck-Rousseau de l'Alliance démocratique, qui s'orientera de plus en plus vers la gauche à la suite de l'Affaire Dreyfus, il se voit attribuer par Émile Combes le ministère de l'instruction publique et des Beaux Arts du 7 juin 1902 au 18 janvier 1905, puis devient ministre de la Justice du 24 janvier 1905 au 14 mars 1906 dans les gouvernements Maurice Rouvier (2) et Maurice Rouvier (3). Réformateur de l'enseignement secondaire 1904 et la justice de paix, partisan de la séparation des Églises et de l'État, il mit un terme judiciaire à l'Affaire Dreyfus. Il est le père de Jacques Chaumié et d'Emmanuel Chaumié, députés de Lot-et-Garonne.

Source partielle[modifier | modifier le code]

  • Grand Larousse Universel, 1989.