Paul Coste-Floret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coste et Coste-Floret.
Paul Coste-Floret
Buste de Paul Coste-Floret à Lamalou-les-Bains.
Buste de Paul Coste-Floret à Lamalou-les-Bains.
Fonctions
Membre du Conseil constitutionnel
Prédécesseur René Cassin
Successeur Robert Lecourt
Ministre d'État
Gouvernement Mayer
Député de la 2e circonscription de l'Hérault
Législature Ire, IIe (Cinquième République)
Groupe politique MRP
Successeur Gilbert Sénès
Député de l'Hérault
(Quatrième République)
Législature Ire, IIe, IIIe (Quatrième République)
Groupe politique MRP
Député de l'Hérault
(Assemblée nationale constituante)
Groupe politique MRP
Biographie
Date de naissance 9 avril 1911
Lieu de naissance Montpellier
Date de décès (à 68 ans)
Lieu de décès Montpellier
Nationalité Française
Parti politique MRP

Paul Coste-Floret, né le à Montpellier et décédé le dans sa ville natale, était un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Professeur de droit à la faculté d'Alger, il s'engage dans la Résistance. Il est conseiller d' André Philip et directeur du cabinet de François de Menthon. Il est procureur adjoint au Tribunal de Nuremberg.

Membre des deux Assemblées nationales constituantes, il fut rapporteur du second projet de Constitution de la IVe République qui fut adopté le 27 octobre 1946, puis député MRP de l'Hérault de 1946 à 1958. Il est plusieurs fois ministre sous la IVe République. Au ministère de la France d'Outre-mer, il conduit une politique aboutissant aux accords de la baie d'Along en 1949. Il fait modifier le statut de la Cochinchine qui devient une partie du Viêt Nam. À la Santé, il propose d'augmenter les allocations familiales. En tant que député, il défend les viticulteurs du Midi. Rapporteur de la commission des lois, il présente le statut de l'Algérie en 1957. Il préconise une plus grande autonomie de l'Afrique noire française.

Favorable au retour du général de Gaulle au pouvoir, il est membre du Comité consultatif constitutionnel qui prépare la Constitution de 1958. Il est réélu député MRP en 1958 puis en 1962. Il siège alors au groupe du Centre démocratique jusqu'en 1967. Nommé par le président du Sénat, Alain Poher, il siège au Conseil constitutionnel du 23 février 1971 à sa mort.

Il a été maire de Lodève et président de l'université Montpellier 1 de 1977 à 1979. Il a été maire de Lamalou-les-Bains de 1953 à 1959 et de 1971 à 1979. Petit-fils de député, il était frère jumeau d'Alfred Coste-Floret, lui aussi député MRP mais de la Haute-Garonne.

Il est inhumé dans le caveau familial au cimetière Saint-Lazare de Montpellier, où repose également son jumeau Alfred Coste-Floret.

L'hôpital de Lamalou-les-Bains porte son nom.

Fonctions gouvernementales[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]