Martignargues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Martignargues
Vue sur Martignagues
Vue sur Martignagues
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Gard
Arrondissement Alès
Canton Vézénobres
Intercommunalité Alès Agglomération
Maire
Mandat
Jerôme Vic
2014-2020
Code postal 30360
Code commune 30158
Démographie
Population
municipale
411 hab. (2011)
Densité 84 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 02′ 45″ N 4° 10′ 44″ E / 44.0458333333, 4.17888888889 ()44° 02′ 45″ Nord 4° 10′ 44″ Est / 44.0458333333, 4.17888888889 ()  
Altitude Min. 88 m – Max. 172 m
Superficie 4,92 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte administrative du Gard
City locator 14.svg
Martignargues

Géolocalisation sur la carte : Gard

Voir sur la carte topographique du Gard
City locator 14.svg
Martignargues

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Martignargues

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Martignargues

Martignargues est une commune française située dans le département du Gard en région Languedoc-Roussillon.

Ses habitant(e)s sont appelé(e)s les "martignargois(e)".

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 14 mars 1704 se déroula la bataille du Devès de Martignargues. Les troupes royales composées de six cents fantassins et cinquante cavaliers, les meilleurs du Languedoc, commandés par l'Enseigne de Vaisseau (Lieutenant) Jacques Pierre Tuffanel de la Jonquière tentent de mettre fin à la traque de quatre cents camisards. Mais leur chef Jean Cavalier (1681-1740) décide de leur tendre une embuscade. Celle-ci aura lieu près du hameau de Martignargues dans une ravine. Cavalier se tient au centre du chemin bien visible avec une centaine d'homme, il a auparavant dissimulé ses meilleurs tireurs sur le bas côté. Trompés par la ruse du camisard les soldats de Louis XIV se précipitent et tirent une salve, de trop loin, et ne peuvent recharger à temps. Récitant un psaume les camisards ripostent et chargent de tous côtés. Des centaines de soldat furent tués, ceux qui essayent de fuir sont assommés ou tués à coups de fourche. Grâce à cette victoire les assaillants amassent un butin considérable (armes, équipement, ...) mais surtout cela fait grand bruit à la Cour.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Martignargues Blason De gueules au pal losangé d'argent et de sable.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1792 1794 François Airal    
1794 1800 Alexis Polge    
1800 1815 David Gaussen    
1815 1816 Jean-Joseph Teissier    
1816 1817 Alexis Polge    
1817 1830 Jacques Chabanier    
1830 1835 Antoine Daudet    
1835 1847 Jean-Antoine Nougaret    
1847 1854 Joseph Polge    
1854 1865 Antoine Brouet    
1865 1870 Philippe Thebe    
1870 1879 Ernest Brouet    
1879 1888 Hippolyte Legal    
1888 1893 Albin Chabanier    
1893 1898 Pierre Brouet    
1898 1900 Pierre Pujol    
1900 1912 Pierre Brouet    
1912 1915 Onésime Teissier    
1915 1919 François Teissier    
1919 1929 Marius Brouet    
1929 1929 Justin Polge    
1929 1944 Marius Brouet    
1944 1949 Roger Espérandieu    
1949 1977 Albert Almeras    
1977 2001 Camille Espérandieu PCF  
2001 2001 Roger Sanchez    
2001 2014 Alain Reynaud DVG  
mars 2014 en cours
(au 03/04/2014)
Jérôme Vic   Agent SNCF

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 411 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
96 119 153 142 167 162 145 136 161
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
201 189 198 192 167 143 133 155 133
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
153 150 130 128 133 115 125 127 129
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
139 145 145 208 241 240 351 383 411
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église catholique rebâtie en 1730 sur les ruines de la précédente qui datait de la fin du IXe siècle, incendiée par les camisards en 1703.

Fontaine aux chevaux en contrebas du vieux village.

Porte de défense de l'ancienne place forte intégrée dans la maison d'hôtes de caractère la Maison du Passage

Tour de gué de type bermonde située dans la Maison du Passage.

La Grande Muraille de Martignargues, construction de 150 m de long, 4 m de largeur et de hauteur, attribuée aux époux Cadounque au XIXe siècle (Probablement plus ancien)

Monument commémorant la victoire des camisards sur les troupes royales le 14 mars 1704 au Devés

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur cette commune de Martignargues, se trouve une fabrication d'huile d'olive: le Moulin Roger Paradis ... Voici leur site [1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :