Emploi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un emploi, dans le monde du travail, est assimilable à un contrat[réf. nécessaire] passé entre deux parties, l’employeur et le salarié, pour la réalisation d’un travail contre une rémunération, par l’exercice d'une profession, ou bien pour un travailleur indépendant, la réalisation de multiples contrats implicites ou explicites dans le cadre de l’exercice d’une profession. Une personne bénévole n'occupe pas un emploi au sens strict du terme.

Définition[modifier | modifier le code]

La notion d'emploi est souvent associée avec celle de salariat. En réalité la rémunération peut tout aussi bien prendre la forme :

  • d'un traitement, si l'employeur est une personne publique ;
  • d'un salaire, si l'employeur est une personne morale ou physique autre que le travailleur ;
  • d'honoraires pour les professions libérales les plus classiques. Dans ce cas, il convient de déduire les frais pour obtenir le revenu ;
  • de cachets pour les artistes non mensualisés ;
  • de piges pour les journalistes non mensualisés ;
  • de droits d'auteurs pour les écrivains ;
  • de prélèvement sur les résultats de l'entreprise, pour les autres professions indépendantes (artisan, commerçant, exploitant agricole, profession libérale récentes,…) qui établiront alors des factures.

Au niveau macroéconomique, l'emploi représente l’ensemble du travail fourni au sein d’une économie nationale, par l’ensemble de la population active qui n’est pas au chômage. L’emploi peut être dans le secteur public ou dans le secteur privé, il peut être subventionné par les pouvoirs publics.

Le fonctionnement et la situation du marché du travail national ou local peuvent être évalués au moyen du taux d'emploi et du taux de chômage.

Dans le jargon de la GPEC, un emploi est un ensemble de tâches et de compétences sous-jacentes, qui permettent de contribuer à l'activité de l'Entreprise. Un emploi se décline en postes de travail inscrits (ou non) à l'organigramme de l'Entreprise, occupés (ou non) par des employés qui ont les capacités nécessaires pour occuper l'emploi.

Au sens comptable, qu'il s'agisse de comptabilité nationale ou de comptabilité d'entreprise, l'emploi désigne le fait d'affecter des ressources à une utilisation donnée.

Création et destruction d'emplois[modifier | modifier le code]

Les emplois sont fréquemment détruits et créés. Des emplois sont détruits lorsqu'une entité diminue ses effectifs ; un emploi est créé lorsqu'une entité augmente ses effectifs. Par exemple, en France en 2005, on estime à 10 000 le nombre d'emplois créés et le nombre d'emplois détruits chaque jour[1]. La notion de création (ou de destruction) d'emplois est à distinguer de la création de postes.

Pour créer un emploi, l'entreprise justifie qu'elle a besoin d'une personne supplémentaire pour accroissement de travail existant, pour création de nouveaux postes de travail ou pour remplacer quelqu'un qui est promu à un autre poste.

Pour supprimer un emploi, plusieurs raisons sont avancées, comme le manque de rentabilité de l'emploi ou les difficultés financières de l'entreprise. Il arrive également que la raison soit lié à des motivations actionnariales, ou des mesures d'économie.

Pour augmenter la quantité d'emplois, il est parfois proposé de recourir au partage du temps de travail, proposition critiquée en particulier par les libéraux mais aussi par un certain nombre d'économistes (Sophisme d'une masse fixe de travail).

Politiques économiques agissant sur l'emploi[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Politique de l'emploi.

En France[modifier | modifier le code]

Droit à l'emploi[modifier | modifier le code]

Le droit d'obtenir un emploi est reconnu par la Constitution de 1958, par l'intermédiaire de son préambule, qui fait référence au préambule de la Constitution de 1946 :

« Chacun a le devoir de travailler et le droit d'obtenir un emploi. Nul ne peut être lésé, dans son travail ou son emploi, en raison de ses origines, de ses opinions ou de ses croyances. »[2]

Statistiques[modifier | modifier le code]

La répartition des emplois en France en 2010 par secteur d'activité[3] :

  •      Agriculture, sylviculture et pêche (2,9%)
  •      Industrie (14%)
  •      Services (75,5%)
  •      Bâtiments et travaux publics (BTP) (7,1%)
  •      Non renseigné (0,5%)

En France, au 31 décembre 2005, 24,9 millions de personnes ont un emploi. Parmi eux, 18 millions sont des emplois dans le secteur privé et 5,2 millions sont des emplois de fonctionnaires. Par ailleurs, il existe 125 000 emplois aidés, 712 000 emplois dans les entreprises publiques, et 848 000 emplois dans des organismes publics divers[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]