Jean-Baptiste Sauvage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jean-Baptiste Sauvage
Biographie
Nom de naissance Jean-Baptiste Etienne Sauvage
Naissance
Marcq-en-Barœul (France)
Ordination sacerdotale
Décès
Annecy
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par le card. Liénart
Évêque d'Annecy

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Jean-Baptiste Sauvage ou parfois Jean Sauvage, né le à Marcq-en-Barœul et mort à Annecy le , était un évêque catholique français, évêque d'Annecy de 1962 à 1987[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un ancien marbrier, élu local, Jean Sauvage est l’aîné de six enfants. Il fréquente les séminaires d'Haubourdin, de Marville[Lequel ?] puis de Lille. Il a été licencié en philosophie et théologie. Il a été ordonné prêtre le . Envoyé à l'Institut biblique pontifical de Rome, il revient en France licencié en sciences bibliques, avant d'enseigner au séminaire Saint-Thomas. Il a été mobilisé en 1940, il est fait prisonnier et déclaré malade l'an suivant[1].

Après la guerre, le chanoine Sauvage devient peu à peu l'un des proches collaborateur du cardinal Achille Liénart. Avant cela, il a été enseignant puis supérieur aux séminaires de Lille et de Saint-Thomas. En 1953, il intègre le conseil épiscopal du diocèse de Lille. Après le décès en fonction d'Auguste Cesbron, la cathèdre d'Annecy se retrouve vacante. Jean XXIII le nomme donc le soit quelques semaines avant le Concile Vatican II. Il est ordonné à Lille le 3 novembre suivant avant de partir deux jours plus tard pour Rome. Il faudra attendre le pour que Mgr Sauvage s'installe officiellement à Annecy. En effet, ses premiers mois d'épiscopat ont été occupés par le Concile. Ses nouveaux paroissiens établis en Italie n'ont pas hésité à le rencontrer à Rome.

Mgr Sauvage a intégré lors de ce concile un groupe informel surnommé "l'évêque du Concile", groupe que fréquentait aussi Mgr Karol Wojtyla. Une amitié naît entre les deux hommes. En 1978, Mgr Sauvage l'invite à présider la semaine salésienne. Mais il a été empêché par le Conclave de 1978 qui a intronisé son prédécesseur Jean-Paul Ier, mort après 33 jours de pontificat. Ce n'est donc qu'en 1986 que Jean-Paul II a honoré l'invitation de Mgr Sauvage, alors évêque émérite[1].

Mgr Sauvage a donc été l'évêque d'Annecy qui a participé au Concile Vatican II mais aussi celui qui a été chargé de l'appliquer dans son diocèse. Il a donc popularisé la messe lue face à l'Assemblée ou encore l'engagement des laïcs dans le diocèse. Il a aussi favorisé le dialogue entre les religions et l'œcuménisme[1].

Le , il ordonne Raymond Bouchex, natif de Lugrin, évêque auxiliaire d'Aix-en-Provence en l'église Saint-Maurice d'Annecy. Le , le Pape lui accorde un évêque auxiliaire en la personne d'Hubert Barbier, qui lui succédera après sa démission pour raison d'âge le . Il choisit de vivre sa retraite à Annecy, dans les pas de son prédécesseur Saint François de Sales. Il décède le [1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Fiche sur catholic-hierarchy.org