Les Arènes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Palais omnisports Les Arènes.

Les Arènes est une maison d'édition située à Paris.

Fondée par Laurent Beccaria en 1997 pour la publication d'un seul livre, Une guerre de Dominique Lorentz, elle se spécialise par la suite dans les documents d'actualités, les livres commémoratifs, les témoignages. La plupart des publications sont le résultat de coups de cœur plus que la définition d'une ligne éditoriale.

Type de livres[modifier | modifier le code]

Quelques grands axes :

Le catalogue est un mélange de livres institutionnels (en coédition avec Radio France, l'Institut Gustave-Roussy (IGR), ATD-Quart Monde, Warner) et de livres à contre-courant, objets de violentes polémiques, et parfois de procès d'où l'éditeur est toujours sorti, jusqu'à présent[Quand ?], indemne.

Polémiques[modifier | modifier le code]

Les éditions des Arènes font l'objet d'une critique violente dans le livre de Pierre Péan, Noires fureurs, blancs menteurs (Mille et Une nuits, 2006), paru chez une marque de Fayard. L'auteur accuse la maison d'édition de faire partie d'un « cabinet noir » pro-Tutsi qui aurait manipulé l'opinion internationale à propos du génocide rwandais et prend la défense de Claude Durand dans l'épisode Lorentz. Cependant le livre de Pierre Péan est controversé.

Elisabeth Roudinesco, réagissant à la parution du Livre noir de la psychanalyse, accuse les Arènes d'être « une maison spécialisée dans les dossiers noirs de tout » et vouée aux « thèmes conspirationnistes ». Laurent Beccaria, le directeur des éditions Les Arènes a répondu publiquement[1].

Quelques auteurs[modifier | modifier le code]

Quelques livres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]