Glénat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Glénat (homonymie).
logo
Logo de Glénat
Repères historiques
Création 1969
Dates clés 2007 : reprise du fond BD « l'Echos des Savanes/Albin Michel »
Fondateur(s) Jacques Glénat
Fiche d’identité
Forme juridique Société anonyme
Statut Maison d'édition
Siège social Grenoble
Drapeau de la France France
Direction Jacques Glénat
Spécialité(s) Bande dessinée
Manga
Collection(s) La Loge noire, Grafica, Vécu
Titre(s) phare(s) Le Triangle secret, Le Troisième Testament, Joe Bar Team, Titeuf, Dragon Ball, Il était une fois en France, Sambre, Sasmira, Balade au bout du monde, One Piece
Langue(s) de
publication
Français
Diffuseur(s) Glénat Diffusion, Hachette, MLP et les NMPP
Filiale(s) Vents d'Ouest, Glénat presse, Glénat diffusion, Éditions Chasse marée
Site officiel www.glenat.com
Principaux concurrents
Bamboo, Casterman, Delcourt, Pika Édition, Soleil Productions, Kana
Siège des Éditions Glénat à Grenoble

Glénat est une maison d'édition française très présente dans le domaine de la bande dessinée, du manga et du beau-livre. Le groupe comprend également Vents d'Ouest et Zenda. La société est originaire et toujours basée à Grenoble, un nouveau siège social étant installé à l'automne 2009 dans l'ancien monastère Sainte-Cécile de Grenoble rénové. Le groupe est le 1er indépendant du marché[réf. nécessaire]. Il reprend, mi-2007, le fonds bande dessinée « l'Échos des Savanes/Albin Michel », sous le nouveau label « Drugstore » et en septembre 2013 les actifs des éditions 12 bis[1] comprenant l'ensemble du catalogue, à l'exception toutefois des ouvrages de François Bourgeon, récupérés par ce dernier[2].

Glénat est le premier éditeur à commercialiser des mangas en version reliée en France, avec Dragon Ball et Akira. Longtemps leader du marché, il est aujourd'hui concurrencé par Kana, et a dû se conformer au standard d'édition de ses concurrents (traduction, tramage, etc.), plus apprécié des lecteurs.

Le nom Glénat est celui du fondateur de la société, Jacques Glénat (autrefois critique de bande dessinée sous le nom de Jacques Glénat Guttin).

Au Québec[modifier | modifier le code]

En mars 2007, Glénat ouvre Glénat Québec, qui a pour objectif de trouver des auteurs québécois de BD afin de les diffuser sur le marché canadien et peut-être européen. La première apparition publique de cette division dirigée par Christian Chevrier a lieu au Salon international du livre de Québec d'avril 2007[3].

Collections[modifier | modifier le code]

Comics USA[modifier | modifier le code]

Cette collection est créée à la fin des années 1980 et publie des traductions de comics américains édités par DC Comics ou Marvel Comics. Elle a été arrêtée à la fin des années 1990.

Glénat BD[modifier | modifier le code]

Glénat Manga[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Glénat Manga.

kilari

sailor moon

Vents d'Ouest[modifier | modifier le code]

Glénat Livre[modifier | modifier le code]

  • Beaux livres montagne
  • Beaux livres mer
  • Beaux livres patrimoine
  • Collection verre et assiette

Magazines et revues[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. [2]
  3. Presse Canadienne, L'éditeur de bandes dessinées Glénat s'installe au Québec, journal Le Soleil (Québec), 4 avril 2007, p. A2.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Documentation[modifier | modifier le code]

  • Paul Herman, Glénat 30 ans d'édition : le livre d'or 1969-1999, Glénat, 2000.

Liens externes[modifier | modifier le code]