Jul (auteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jul.

Jul (de son vrai nom Julien Berjeaut), né le 11 avril 1974 à Maisons-Alfort[1], est un dessinateur de presse et auteur de bande dessinée français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfant, à dix ans, il s’exerçait déjà aux dessins d’actualité[2]. À 12 ans, il remporte le troisième prix du concours jeunesse au festival d'Angoulême[3].

Élève de l'École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud, agrégé d'histoire[1], il est un temps professeur d'histoire chinoise puis, se rendant compte qu'il peut vivre du dessin, s'y consacre pleinement.

Il publie ses premiers dessins de presse dans La Nouvelle République des Pyrénées[4]. En 2001, il a été lauréat d'une bourse de la Fondation de France, pour un projet alliant dessin de presse et sinologie[5],[6].

Il collabore au Point et à Lire, à L'Humanité et assure deux pages de bande-dessinée mensuelles dans Philosophie Magazine. Il a collaboré entre autres aux magazines L'Écho des savanes et Fluide glacial, à Charlie Hebdo[7] puis au Nouvel Observateur, à Marianne, etc. Il a contribué également à divers quotidiens tels Les Échos, La Dépêche du Midi.

Réputé pour ses dessins de presse, il a été révélé au monde de la bande dessinée en 2005 avec Il faut tuer José Bové, où il raille les travers des altermondialistes et qui recueillera un large succès critique et public. Il publie depuis des albums de bande dessinée en parallèle de sa production dans la presse.

Sa série de bande dessinée Silex and the City, publiée chez Dargaud, a été adapté en série d'animation, diffusée depuis septembre 2012 à 20h45 sur Arte.

À la télévision, il a participé comme dessinateur aux émissions On ne peut pas plaire à tout le monde (France 3), Le Grand Journal (Canal+) ainsi qu'à l'émission littéraire La Grande Librairie sur France 5 de à . Une sélection de 400 dessins réalisés au long de cette émission littéraire a été publiée en 2013 chez Delcourt. Il est un des dessinateurs intervenant dans le magazine d'actualité 28 minutes sur Arte. Depuis septembre 2012, il dessine également dans l'émission Vous trouvez ça normal ?! (France 2).

En septembre 2012, il a été nommé au grade de chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres[8].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Bandes dessinées[modifier | modifier le code]

  1. Avant notre ère, 2009. (ISBN 978-2-205-06138-3)
  2. Réduction du temps de trouvaille, 2010. (ISBN 978-2-205-06451-3)
  3. Le Néolithique, c'est pas automatique, 2012. (ISBN 978-2-205-06816-0)
  4. Autorisation de découverte, 2013. (ISBN 978-2-205-07130-6)


Participation aux collectifs :

  • Rire contre le racisme, la BD, Jungle / Casterman, 2006.
  • Mozart qu'on assassine, Albin Michel, 2006.
  • Bébés congelés – Chiens écrasés, Albin Michel, 2007.
  • C'est la faute à la société, 12 bis, 2008.
  • Bye Bye Bush, Dargaud, 2009.

Dessin de presse[modifier | modifier le code]

Livres pour enfants[modifier | modifier le code]

Autres illustrations[modifier | modifier le code]

Essai[modifier | modifier le code]

Sous le nom de « Julien Berjeaut »

Série télé[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Christophe Barbier, « Jul : "Le rire ne peut pas être du côté du manche" », L'Express, 13 août 2010.
  2. Les Inrocks, Jul: portrait d’un dessinateur philosophe et ironiste, 9 octobre 2011. Consulté le 4 février 2013.
  3. Judith Perrignon, Sans forcer le trait, portrait paru dans Libération, 18 janvier 2005. Consulté le 4 février 2014.
  4. Encyclopédie Larousse en ligne, Julien Berjeaut, dit Jul. Consulté le 4 février 2013.
  5. Le Parisien, Le dessinateur Jul lauréat de la Fondation de France, 7 septembre 2011. Consulté le 4 février 2013.
  6. Fondation de France, fiche de Julien Berjeaut dans l'annuaire des laurérats des Bourses déclics jeunes. Consulté le 4 février 2013.
  7. Jul sur le site de Charlie Hebdo. Consulté le 4 février 2013.
  8. Ministère de la Culture et de Communication, Nomination dans l'ordre des Arts et des Lettres septembre 2012. Consulté le 4 février 2013.